couture femme

T’aimer sur les bords du lac

L’homme et moi apprécions de partir en amoureux, pas forcément loin, pas forcément longtemps, mais ça fait du bien de s’octroyer des petits moments en tête à tête… Sur les bords du lac d Annecy, le week-end en amoureux fut vraiment printanier et je me suis concoctée un look 100% home-made pour l’occasion.

Me voici avec 4 pièces home-made pour déambuler sur les bords du lac… Il y a du déjà-vu: ma dernière veste Topaze d’histoire de coudre, et un sac Greta d’Allerlieblichst .

Avant de partir, j’ai réussi à me coudre deux nouvelles pièces: une chemise Rosa de Tilly and the buttons et une jupe Safor de Pauline Alice.

Dois-je encore présenter la chemise Rosa? Elle fait partie de mes patrons de chemises préférés, j’en ai réalisé 4 + une en version robe chemise.  En voici donc une 6ième. Quand on aime, on ne compte pas. J’aime particulièrement la jolie coupe cintrée et j’ai choisi pour cette Rosa un crêpe un peu transparent orné de petits coeurs multicolores. J’ai modifié, comme pour les trois chemises précédentes, le bas des manches. En effet, je trouve le bas des manches proposé un peu trop simpliste. j’ai allongé la manche de 5 cm, coupé une fente et réalisé une fente indéchirable. Puis j’ai froncé le bas de la manche et ajouté un rectangle de 24 cm X 10 cm plié en deux pour la manchette.

Comme d’habitude, je monte le col en suivant la technique de Four square walls tellement propre et efficace. J’ai entoilé toutes les pièces du col et je les ai amidonnées pour me faciliter la couture.

Au dos, la découpe en pointe demande un peu de minutie mais rien n’est impossible. Pour la réaliser, il y a un pas à pas en photos très clair dans les explications.

Les boutons ont été chinés lors des puces des couturières organisées par les doigts d’or en septembre.

J’avais envie depuis longtemps de réaliser la jupe Safor. La version B bicolore de Pauline Alice est vraiment sympa et j’ai dans mon stock un tissu serpillière noir et blanc graphique (clin d’oeil à Séverine…) qui marié, à un tissu uni noir, serait parfait pour ce patron. Pour tester  Safor, je me suis contentée de faire la version A courte sans les poches dans cette gabardine kaki. Coupée en 36, elle est parfaite et super rapide à coudre.

Le charme de cette jupe réside dans la découpe assymétrique du devant.  Il y a deux pans que l’on prend soin d’ourler avant de les assembler. J’ai  découvert l’ourlet à onglet, merci Pauline Alice pour cette nouvelle technique que je ne connaissais pas, je la réutiliserai. ( vidéo explicative ici)

Au dos, une fermeture éclair invisible et un bouton sur la ceinture ferment la jupe. Je dois dire que j’ai béni mon nouveau pied Bernina pour fermeture à glissière cachée… J’avais des sueurs froides avant pour coudre ce genre de fermeture et bien souvent, j’évitais d’en poser et trichait un peu comme ici… Mais là, c’est  nickel et sans prise de tête. Je suis super contente de ce nouvel accessoire.

Heureusement qu’il a fait beau sur les bords du lac… Même si j’aime ma nouvelle jupe, je la trouve quand même plutôt courte. Si je dois refaire la version A, j’allongerai la jupe grâce aux lignes prévues sur le patron. Quel plaisir de pouvoir s’habiller en home-made!

Cahier des charges

Jupe safor coupée en 36 de chez Pauline Alice.

Chemise Rosa de Tilly and the buttons coupée en taille 3.

Tissus et entoilage achetés au poids en Alsace

Boutons chinés aux puces des couturières.

Publicités
Catégories : couture femme | Étiquettes : , | 8 Commentaires

la tristitude

C’est quand tu t’aperçois que tu as coupé à l’envers les motifs de ta blouse, et ça fait mal, mal, mal!

Je suis encore plus triste que j’avais repérées et beaucoup aimées ces jolies mongolfières utilisées ici pour cette blouse de chez Zara.

Vraiment sympa cette blouse. Le tissu présente une jolie lisière et j’ai hésité sur le patron à utiliser pour la mettre en valeur. Une blouse coquelicot? J’en avais déjà fait 4 et j’avais envie de changer. Je me suis dit que la blouse Paule d’Anna Rose patterns pourrait bien convenir en utilisant la lisière pour le col et le bas des manches.

Mon coupon était tout petit et je n’ai pu utiliser la lisière contrastée que pour le col dos et les manches, tant pis. Enfin finie, je l’essaye et là, tristitude, j’ai sur le devant et le dos les motifs à l’envers.

Cela m’a permis de m’apercevoir que les pinces poitrines sont placées beaucoup trop haut. Les manches sont un peu trop longues pour moi. Bref, il y a quelques modifications à faire.

J’étais prête pour une deuxième version, en faisant plus attention aux motifs cette fois-ci.

J’ai ajouté un passepoil rouge pour souligner la couture entre le col et le corps de la blouse.

J’ai ajouté une bande droit-fil pour que l’encolure ne baille pas.

J’aime toujours le bas des manches fendu. J’ai raccourci la manche de 2 cm mais j’aurais peut-être pu encore les raccourcir un peu.

Elle est bien jolie cette blouse Paule, pourquoi ne pas tenter une version boutonnée?

Cahier des charges

Patron de la blouse Paule par Anna Rose pattern

Tissus achetés au poids en Alsace

Passepoils du stock.

Catégories : couture femme | Étiquettes : | 16 Commentaires

Trop top

Ça faisait longtemps que j’avais ce petit patron dans ma patronthèque. Très enthousiasmée par les multiples variations lors de son achat, il s’ est perdu peu à peu dans les méandres de ma mémoire. 

Et puis avec les copines alsaciennes, je suis tombée sur ce joli jersey, un peu transparent, et Sylvie,  a remarqué qu’il irait bien en top bénitier pour l’été. Bingo pour un trop top! D’ailleurs, elle a pris un tissu similaire, j’attends de voir son top!

J’ai choisi le trop top version C avec des petits revers de manches. Je dois dire que j’ai été dubitative sur le fait qu’un patron pouvait être aussi modulable et s’adapter aussi bien avec du jersey qu’avec un tissu chaîne et trame. c’est peut-être pour ça que j’ai mis si longtemps à le coudre. En tout cas, la version est top, trop top!On  monte les revers de manches envers du top contre endroit du revers puis on le replie sur l’endroit du top. Je l’ai maintenu avec quelques points cousus à la main et j’ai ajouté un joli bouton pour décorer sur le dessus.

Le livret d’explications est toujours très détaillé mais avec un tissu aussi fin et fuyant, la couture demande un peu de dextérité. J’aime beaucoup le résultat, j’ai hâte de tester le trop top avec un tissu chaîne et trame, je trouve la version B avec le dos boutonné très mignonne. Je porte ce trop top avec ma nasha mini skirt visible ici.

Cahier des charges

Patron trop top d’Ivanne Soufflet version C avec les revers de manches coupé en 36

jersey fluide acheté au poids en Alsace

Attention, contrairement à beaucoup de patrons indépendants, les marges de couture ne sont pas incluses!

Pour l’inspiration, jetez un oeil sur le lookbook trop top d’Ivanne Soufflet, ça fait envie!

 

Catégories : couture femme | Étiquettes : | 4 Commentaires

Petits pois printaniers

Février a été plutôt clément et la rencontre hivernale entre les filles du gang de l’est a été bien chaleureuse. Nous avions choisi en novembre un tissu commun mais il ne faisait pas l’unanimité et quelques-unes n’avaient pas été présentes pour l’acheter, un consensus s’est fait sur les pois au sens large.

Belle brochette de pois, non? Bonne élève, j’ai cousu une chemise Vitamine d’Ivanne Soufflet, sur le fil, j’ai été vraiment malade avant notre rencontre. 

C’est ma troisième chemise Vitamine, en effet, le patron présente de très nombreuses variantes, ce qui permet de le réaliser de nombreuses fois sans s’ennuyer. La première avait un col rond et des petits mancherons, la deuxième, sans manche,  présentait un col plat.

Cette fois-ci, c’est l’hiver quand même, j’ai choisi des manches longues, le pied de col et le col pointu. Hélas, le tissu s’est révélé fragile et c’est dommage, je n’avais plus une seule aiguille microtex. Même avec une aiguille fine, neuve, des fils ont été tirés à la couture, ça se voit un peu au niveau des épaules. Mais ce tissu fluide a un avantage, il est très agréable à porter.

Ce sont ces pinces originales, en diagonale, positionnées  le long de la patte de boutonnage,qui m’avaient fait acheter le patron. Je trouve que ça rend plutôt bien, j’en ai été étonnée.

Au bas des manches, on réalise une fente indéchirable et deux petits plis. La bande pour le bas des manches est constituée normalement de deux rectangles similaires que l’on coud envers contre envers. Mais à l’essayage, les manches étaient déjà bien assez longues, j’ai pris un seul rectangle que j’ai plié en deux et c’est parfait.

Le col est toujours nickel grâce à la technique peu académique, mais tellement efficace de Four square walls.

Au dos, toujours le pli d’aisance, je n’ai pas très bien repassé ma chemise, je l’avoue. Il n’y a pas d’empiècement dos comme pour une chemise classique. J’aime beaucoup ma chemise, je m’imagine déjà une nouvelle vitamine avec un double col ou un empiècement contrasté souligné d’un passepoil… Ou peut-être en version robe robe dans une viscose fluide? Il y a tellement de possibilités que c’en est grisant!

Cahier des charges

Chemise Vitamine avec compléments de chez Ivanne S coupée en 36 pour mon 36

Tissu à pois acheté au poids en Alsace pour une bouchée de pain.

Boutons dans le stock depuis longtemps, récupérés sur une vieille chemise.

Et même si les petits pois sont plutôt printaniers, il n’y a pas de saison pour les pois, non?

Catégories : couture femme | Étiquettes : | 6 Commentaires

La bonne étoile

Avec les filles,  lors d’une de nos rencontres, j’étais tombée sur ce joli sweat double face. Acheté de prime abord pour le petit, les motifs imprimés un peu rouge-rosé faisaient finalement trop « fille » aux dires de l’intéressé.

D’un coté, il y a de petites étoiles et de l’autre, de fines rayures. J’avais déjà réalisé un sweat Andréa de petit patron dans un autre sweat réversible acheté au Stoffen Spektakel ici.  Le sweat Andrea se prête bien aux mélange des tissus avec les variantes possibles du patron.

Comme pour le premier, j’ai coupé un 36. Je n’ai pas vraiment besoin des explications pour me coudre un sweat mais je les trouve particulièrement détaillées et bien adaptées aux débutantes.

Comme d’habitude, l’encolure est surpiquée à l’aide d’une aiguille double. Voilà un petit sweat rapide et facile, sympa pour l’hiver.

Cahier des charges

sweat Andrea de chez Petit Patron coupé en 36

Sweat double face acheté au poids .

Catégories : couture femme | Étiquettes : | 5 Commentaires

C’est la fête du slip 2

Les vacances de Noël, ce sont les vacances où je me promets de faire plein de trucs et au final, avec les fêtes, l’anniversaire du grand, passer souhaiter la bonne année à ma famille, je m’aperçois que je n’ai guère cousu.

J’ai quand même éclusé les petites chutes de jersey en réalisant une série de sous-vêtements pour toute la famille.

Je m’étais déjà essayée aux culottes pour moi avec plus ou moins de succès ici.  J’avais envie de tester d’autres patrons et comme j’avais été ravie du pack lingerie enfant d’Etoffe malicieuse, j’ai voulu tenter pour moi. La culotte de base en 36 est ab-so-lu-ment parfaite, ni trop haute, ni trop basse, juste ma taille.

Cette fois-ci au lieu d’utiliser un élastique à picots, j’ai préféré essayer un élastique plié en deux comme un biais. L’avantage, c’est qu’on n’a pas à le coudre en deux fois. L’inconvénient c’est qu’on doit faire attention à bien le positionner et que le tissu soit bien pris en sandwich partout. Je l’ai bien épinglé à la culotte et j’ai ensuite fait une simple surpiqûre au point zig-zag et c’est pas mal je trouve.

J’ai choisi d’imprimer le patron marges non incluses. En effet, pour chaque patron, on peut grâce à des calques, n’imprimer que sa taille, marges incluses ou non. Rudement pratique! Pour cette culotte, je voulais utiliser un élastique à picots plus dans le ton et j’ai oublié d’ajouter les marges  en haut et pour le tour des cuisses. Du coup, il ne me restait que cet élastique biais rouge. Ça tranche un peu, j’ai ajouté un motif découpé avec ma silhouette caméo.

Pour le petit, le boxer forever a été cousu plusieurs fois. Je lui ai coupé cette fois-ci une taille 7 ans. Et oui, il grandit à vue d’oeil.

J’utilise toujours un biais doux pour la taille de ce type, à la base conçu pour la réalisation de couches lavables. Le prix est vraiment modique, il me faut 51 cm pour un boxer soit 0,45 € par boxer et comme je n’ai utilisé que des chutes de jersey, cela fait vraiment des économies.

On enchaîne avec le boxer Forever pour homme avec moins de bonheur. Mais il faut le dire, l’homme est plutôt difficile et compliqué à satisfaire niveau habillement (bien qu’il ait besoin de moi pour s’acheter des vêtements). Quand je couds pour lui, il est rarement satisfait alors je m’abstiens..

J’ai coupé une taille L dans ses mensurations pour le premier de style marinière. Mais l’homme a trouvé qu’il ne remontait pas assez dans le dos. Soit. Heureusement il convenait à l’ado, j’ai quand même dû démonter l’élastique pour le raccourcir et c’est parfait pour mon 17 ans, ça remonte assez haut pour lui. ^^

C’est confiante que j’ai coupé le deuxième à carreaux toujours en taille L mais en remontant la taille de 3 cm et en augmentant la longueur de l’élastique de 4 cm. L’ourlet en bas est surpiqué avec une aiguille double toujours selon mon tuto. Mais c’est toujours un flop, trop serré selon l’homme. Groumf, trop la flemme de démonter l’élastique que j’avais déjà surpiqué pour que ça aille à l’ado… Je lui trouverai bien un nouveau propriétaire à ce boxer.

Mais je suis persévérante. J’en ai coupé un 3ième en taille XL. L’homme s’en est trouvé plutôt vexé… « Nan, mais moi, je mets du L d’habitude… » Hum, t’aurais pas un peu abusé avec le chocolat pendant les fêtes? Bref, je suis super contente du résultat, le tissu est mignon, J’ai surpiqué l’élastique avec un simple point zig-zag.

Et qu’en a pensé l’homme?  C’est mieux mais il trouve que ça le serre encore… Un boxer, ça doit serrer si on ne veut pas le retrouver en bas des jambes… Quelle patience, je vous jure! J’espère que le jersey se détendra un peu à l’usage.

La fête du slip, c’est super pour écluser les chutes, ça vous tente?

Cahier des charges

Pour moi:

Pack  culotte, boxer, shorty de chez étoffe malicieuse pour 12€50.

Patron de la culotte de base en 36, chutes de jerseys du stock, biais élastique acheté pour pas cher au Stoffen Spektakel mais je ne me rappelle plus du prix exact…

Breloques du stock, motif découpé dans du flex depuis une éternité dans le stock (j’ai peur qu’il ne s’abîme et colle moins…)

Pour le petit:

Pack lingerie garçon dont j’ai été testeuse.

Boxer Forever coupé en 7 ans, chutes de jerseys, biais pré-plié dans le stock depuis 7 ans.

Motifs découpés dans du flex du stock

Pour l’homme:

Pack lingerie homme pour 9,50€

Boxer forever simple avec un milieu devant avec  couture, sans ouverture. Taille L et XL, taille remontée de 3 cm. Chutes de jerseys du stock, élastique acheté au Stoffen Spektakel.

Catégories : couture femme, couture garçon, couture homme | Étiquettes : | 7 Commentaires

Rétrospective 2018

Déjà la fin de l’année et la traditionnelle rétrospective…

Comme à l’accoutumée, je souhaite à tous les couturiers et toutes les couturières (et les autres aussi), une très bonne nouvelle année créative. Que 2019 soit inspirant pour tous et toutes!

En 2018, il y a eu sur le blog…

Des hauts divers dont évidemment des chemises

Airelle, faded stripes, Faura

Autumn mood, monday basic, coquelicot

meïssa, Rosa, Archer

Vitamine, Melilot, Norma

Vitamine, Andrea, Iolite

Des robes


Lora, Tuuli, bleuet

Aldaia, Faura, Myosotis

Givre, Do Brasil, Mesa

Des bas

Jupe Mirambell, jupe Marta

Les dernières coutures…

Skoko version robe et version top, veste Topaze

Des sacs

Rosie 1, besace made in China, Rosie 2

Encore un sac Rosie, un sac Midtown

Rendez-vous en 2019 pour de nouvelles coutures!

Catégories : couture femme, retrospective, Sacs | 18 Commentaires

La femme chocolat

J’apprécie beaucoup les patrons allemands de la marque Milchmonster bien que je ne maîtrise pas du tout la langue de Goethe. J’ai déjà cousu Dolores, Toni et je possède aussi Lupita que j’ai hâte de coudre pour l’été prochain.

J’ai craqué pour cette jolie robe jersey « chocolat » ou schoko en allemand. Les manches chauve souris m’ont séduites et j’aime la simplicité apparente des patrons milchmonster contrebalancée par les multiples versions possibles.

Et 6,90€ le patron PDF, ce n’est pas la ruine non plus. J’ai choisi la version robe droite et col rond. On peut faire aussi la version tee-shirt, choisir un col V, une jupe patineuse.

 Ce qui m’a plu dans schoko, ce sont les jolies manches raglans chauve-souris. Il y a une petite bande d’encolure surpiquée avec l’aiguille double.

Le dos est en deux parties. Comme d’habitude, chez Milchmonster, tout roule. Ce n’est pas une robe bien compliquée et le pas à pas en photos permet de se débrouiller même avec les explications en allemand.

Les bords de la ceinture sont prévues pour rester « à cru ». Je ne trouve pas ça très propre, quand je trouverai le temps, je doublerai la ceinture. En attendant, on peut en porter une achetée dans le commerce.

Pour notre dernière rencontre entre couturières de l’est, le dress code était « la tunique ». Je n’en porte pas habituellement, soit je mets une blouse/chemise, soit une robe. Je ne possédais pas de patron de tunique, j’ai donc utilisé Schoko version tee-shirt allongé.

Il faisait tellement froid ce jour-là que la photo collective s’est faite avec le manteau. Sous les manteaux, toutes en tunique!

Cahier des charges

Patron schoko de Milchmonster coupé en 3 acheté 6,90€ sur le site

Jerseys achetés au poids pour environ 4€

Catégories : couture femme | Étiquettes : | 8 Commentaires

Les feuilles mortes

Les couleurs automnales m’ont inspirées ce petit haut iolite de chez Histoire de coudre. Comme d’habitude, chez cette marque, les patrons sont originaux et bien travaillés.

L’originalité, pour iolite, réside dans ses manches. Ce sont des manches marteaux. Le principe est le même que pour la manche raglan sauf que la découpe haute remonte davantage, jusqu’au milieu dos. C’est la deuxième iolite qui me permet de monter ce genre de manche, je n’en avais jamais vues auparavant, même dans le commerce. Mais peut-être qu’avant de coudre, je faisais moins attention à la construction des vêtements.

Pour le corps de la blouse iolite, deux versions sont proposées, la première version, plus technique, avec une ceinture a été réalisée ici. J’ai choisi pour changer la version droite qui est assez ample et ainsi, porter la blouse dans un pantalon. Les manches peuvent être longues ou courtes. Avec ce crêpe au joli tombé, j’ai préféré la manche courte évasée. Je trouve, en plus, que la manche longue est finie trop simplement.

Devant, l’encolure ronde est finie proprement grâce à une parementure intérieure et une patte de boutonnage. La blouse est entièrement boutonnée, j’avais hésité pour le choix des boutons, merci aux copines instragrameuses qui m’avaient conseillée ceux-ci, ils sont parfaits.

Comme d’habitude, chez Histoire de coudre, tout roule. Les explications sont très détaillées et faciles à suivre. Frédérique est vraiment pédagogue et j’apprécie toujours d’apprendre de nouvelles techniques.

Cahier des charges

Patron iolite d’Histoire de coudre coupé en 36

Boutons du stock achetés à 50 % lors du déstockage de ma mercerie

Crêpe achetée au poids pour 2-3€ environ

Catégories : couture femme | Étiquettes : | 8 Commentaires

It de l’automne

Depuis le début du mois de novembre, je participe à un défi photo couture lancé par ma copine Virginie sur instagram avec le #defiphotocouture, son défi a beaucoup de succès, je suis contente pour elle. Elle demandait en ce jour de nous présenter notre « it de l’automne ».

En fait, la petite veste en jean, c’est un « it » pour toute l’année. J’adore la petite veste en jean. Quand Frédérique m’avait proposé de tester le patron Topaze qu’elle mettait au point, ma première version en jean bleu m’avait ravie bien que ma machine à coudre Brother m’ait mangé les boutonnières. J’avais même réalisé une version dans un jean ciré rose, hélas le jean ciré a souffert pendant les lavages à la machine et il est un peu passé, du coup, j’avais une excuse toute trouvée pour me coudre une nouvelle veste Topaze.

Comme pour la veste rose, j’ai opté pour des pressions métalliques achetées chez déco cuir qui vont avec la pince et le jeu de pose dédiés.

La pointe au dos est toujours aussi mignonne, j’ai choisi, pour l’automne, ce joli jean marron/moutarde acheté au poids avec les copines blogueuses d’Alsace. Il présente comme des bandes très discrètes, j’aime beaucoup et j’ai essayé de soigner les raccords quand c’était possible.

J’adore les deux poches poitrine avec leur rabat dont le montage est plutôt malin. J’ai lu, sur un blog, qu’il y aurait une coquille dans les explications pour le montage des poches. Personnellement, je n’ai trouvé aucune coquille, nulle part. J’ai photographié les étapes de montage des poches pour aider les couturières qui pourraient se trouver en difficulté lors de cette étape.

Attention! Il faut bien ajouter les marges de couture conseillées dans les explications. Deux cm doivent être ajoutés en haut la pièce milieu devant 2. Ces 2 cm sont repliés de 2X 1cm pour faire l’ourlet. Après avoir marqué l’ourlet au fer, on le pique en mettant si on le souhaite du fil cordonnet dans la canette.

On surfile le bas de la pièce poche, puis, on pose la poche endroit contre envers du devant 2 en faisant correspondre les crans. Attention, encore, aux marges de couture, il faut ajouter 1 cm tout autour de la poche.

La poche, quand on fait correspondre les crans, se situe 2 cm plus bas, c’est tout à fait normal. On pique le bas de la poche au ras du surfil en mettant du fil cordonnet dans la canette, ça fait une jolie piqûre en V.

Puis on coud les pièces 1 et 3 qui maintiennent la poche en place.

Tout roule, vraiment, quand on suit les explications à la lettre. Je regrette juste de ne pas avoir raccourci les manches de 3 cm comme pour les versions précédentes. Les manches sont un poil longues mais ça passe.

J’adore la couleur de ma nouvelle veste automnale qui va super bien avec ma nouvelle blouse iolite que je ne saurais tarder à vous montrer!

Cahier des charges

Patron : veste Topaze d’Histoire de coudre coupé en 36 pour mon 36 sans modification

Fil cordonnet pour les surpiqûres.

Pressions vieux cuivre de 12 mm de chez déco cuir qui vont avec la pince et le jeu de pose de chez déco cuir également

Jean marron acheté au poids pour environ 5 €

Catégories : couture femme | Étiquettes : | 16 Commentaires

Propulsé par WordPress.com.