couture femme

Duo

Eh oui encore!

Un duo assez similaire à celui de l’année dernière: ici.

Finalement, moi qui ne portais jamais de sweat avant, j’ai beaucoup porté mon sweat ananas. L’intérieur est bien agréable, tout doux… Alors lors du Stoffen Spektakel à Mulhouse le 8 avril, je me suis mise en chasse de sweats un peu fantaisie pour le petit et pour moi. J’ai craqué pour ces mignons pissenlits et les tigres pour le petit, même si en sweat, il y avait moins de choix qu’en novembre. C’est normal me direz-vous.

Qu’est ce qu’on a galéré Tokad et moi pour trouver un tissu pour les manches dont le coloris pouvait se marier harmonieusement avec mon sweat pissenlit! On a écumé plusieurs fois tous les stands et finalement opté pour un tissu jersey de poids moyen, c’était celui qui convenait le mieux. J’aime bien faire ce marché avec elle, elle est toujours de bon conseil et a bon goût.

J’ai repris la base du modèle Ottobre Monday basic du magazine 5/2013. J’ai ajouté une bande en bas et une bande en jersey de poids moyen pour l’encolure comme sur un tee-shirt, surpiquée à l’aiguille double.

J’aime bien les manches raglan de ce modèle. Elles sont pourvues de pinces mais avec un jersey plus fin qu’un sweat, ça ne rend pas aussi bien.

Pour le minus, le sempiternel sweat Totem owl du magazine Ottobre 1/2014 coupé en 122 cm pour mon presque 7 ans et légèrement allongé en bas. Le modèle est un poil court sinon.

Le modèle a des bracelets de manche, une bande d’encolure et une bande au bas du sweat en bord-côte. La bande d’encolure est surpiquée à l’aiguille double.

C’est ça qui me plait au Stoffen Spektakel, c’est l’immensité du choix qui fait qu’on trouve toujours des tissus qui peuvent s’accorder et se faire plaisir…

Encore de supers basiques dans notre garde-robe!

Cahier des charges

Pour moi, sweat monday basic du mag Ottobre 5/2013 coupé en 36

Sweats du Stoffen spektakel : 80 cm sweat pissenlit pour 8 €, 1 m de jersey d’épaisseur moyenne couleur jean, 50 cm de sweat tigre pour 6 €, 0 cm de bord côte pour le petit pour 4€

Pour le minus, sweat totem owl du mag Ottobre 1/2014 coupé en 122 cm

Publicités
Catégories : couture femme, couture garçon | Étiquettes : | 17 Commentaires

Une hirondelle ne fait pas le printemps

3 rayons de soleil et on croit que c’est le printemps! Mais une hirondelle ne fait pas le printemps et je peux encore me coudre une chemise avec des manches longues, j’en profiterai encore un bon moment dans ma montagne!

J’ai craqué sur ce coton de belle qualité (à 8€ le mètre, il ne faut pas s’en priver!) sur le stand des tissus du chien vert au Stoffen Spektakel à Mulhouse le 8 avril. Mon Dieu, ce stand, c’est un vrai supplice avec des tissus plus beaux les uns que les autres.

Mais je sais  rester raisonnable, c’est bien connu ^^ .  J’avais très envie de retenter la chemise Archer, la première était trop grande.

En taille 2, elle me va mieux, les manches tombent mieux. Mais j’avais oublié que j’avais raccourci les manches de la première, je ne l’ai pas fait cette fois-ci et elles sont un peu longues.

J’ai ajouté une poche seulement et pour le col, j’utilise la technique de Four square walls pour un résultat nickel. D’ailleurs elle propose toute une série d’astuces pour coudre impeccablement ses chemises

Sur les manches, on réalise une fente indéchirable, le bas des manches est resserré par deux plis et j’aime toujours autant les jolis bracelets de manche.

Au dos, j’ai  préféré un pli plat au pli creux.

 

La chemise se marie bien avec mon perfecto Mona moutarde. Ce petit tissu est vraiment trop mignon.

Cahier des charges

Chemise Archer de Grainline Studio coupée en taille 2 pour mon 36. Pas de pli  creux

Boutons de ma mercerie, acheté à 50 % lors du destokage de ma mercerie.

1m50 de coton acheté sur le stand des tissus du chien vert acheté 8 € le mètre au Stoffen Spektakel de Mulhouse.

Catégories : couture femme | Étiquettes : | 5 Commentaires

Les plis et le beau temps

Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas participé au défi robe de saison sur thread and needles.

Le temps printanier, oscillant entre pluie et temps glacial et chaleur estivale, a inspiré les participantes qui ont choisi comme thème les plis et le beau temps.

J’ai choisi de réaliser une nouvelle version de la robe Aldaia de pauline Alice, version similaire à la précédente, à savoir le corsage de la version B avec ses 2 petits plis qui font un joli drapé. Je l’ai coupée en 36 dans un joli jersey bleu turquoise, un peu graphique, acheté au Stoffen Spektakel de Besançon en novembre dernier. Bleu turquoise pour le beau temps!

J’ai choisi le jolie jupe de la version C , la version jupe droite est beaucoup moulante pour moi. J’aime beaucoup cette petite jupe dansante.

Comme pour la précédente, j’ai bien étiré la bande d’encolure pour éviter que le corsage ne baille et l’ai réduite de 5-7cm, puis je l’ai surpiquée à l’aiguille double.

Comme le printemps est souvent frisquet dans ma montagne, j’ai choisi de faire des manches longues et j’ai allongé la manche d’au moins 15 cm, je l’ai aussi réduite en largeur pour ne pas que la manche vrille.

Au dos, on fait correspondre les pinces du corsage aux coutures de la jupe milieu et des deux jupes des côtés. Comme d’habitude chez Pauline Alice, tout est bien expliqué. Les différentes versions, que l’on peut mixer, permettent de rentabiliser le patron sans s’ennuyer.

Cahier des charges

2 mètres de jersey acheté au Stoffen Spektakel à 8€ le mètre.

Patron de la robe Aldaia de Pauline Alice coupé en 36. Corsage B jupe C

Bande d’encolure réduite de 7cm. Manches allongées de 15 cm et réduites en largeur.

Catégories : couture femme | Étiquettes : | 8 Commentaires

Tonnerre de Brest

Un petit duo marin qui me fait penser à notre séjour déjà un peu lointain en Bretagne, au capitaine Haddock et ses fameuses insultes bien que lui, ne soit pas habillé en marinière.

Duo tiré de magazines Ottobre, des modèles simples déjà testés et approuvés.

Autumn mood le modèle n°1 tiré du magazine 5/2013 réalisé ici  pour moi avec une ancre découpée avec ma caméo sur la poche.

J’ai coupé un 36 comme pour le premier mais j’ai réduit les manches 3/4 pour obtenir une longueur compatible avec des temps plus cléments.

et pour le petit  short sleeves le modèle n°23 du magazine Ottobre 3/2013 déjà réalisé ici .

J’ai coupé une taille 116 cm et ai écrit avec du flock coupé avec ma caméo « marin d’eau douce », petit clin d’oeil au capitaine Haddock et à Tintin.

Les jerseys viennent des virées tissus entre copines en Alsace et ont été achetés au poids,  les manches de mon tee-shirt et les encolures sont des restes du jersey déjà utilisé pour cette robe.

J’aime bien les manches raglan de ce modèle, simples et rapides à monter. Sur ma lancée, j’ai cousu aussi un autre tee-shirt raglan pour le petit mais en taille 122cm, c’est encore grand, un peu long pour mon minus mais ça ira la saison prochaine.

Il s’agit du modèle n°9 brave fireman du  magazine Ottobre 3/2013 avec motifs découpés avec ma caméo et choisis par le petit.

Le tee-shirt a été cousu avec un reste de jersey et de bord-côte. Les manches sont terminées par une bande de bord-côte assemblée avec ma surjeteuse et surpiquée à l’aiguille double.

Ah! On l’attendait avec impatience ce printemps, j’ai d’autres coutures printanières à vous montrer qui n’attendaient qu’un petit rayon de soleil pour être photographiées.

Cahier des charges

Modèles des magazines Ottobre  5/2013, 3/2013

Jerseys achetés au poids ou restes du stock.

Voilà 3 tee-shirts pour presque rien!

Catégories : couture femme, couture garçon | Étiquettes : | 8 Commentaires

Pou pou pi dou

Je suis devenue une adepte des pois. Je trouve que la petite robe à pois a un côté vintage, très féminin, un peu pin-up. De Marilyn Monroe, en passant par Brigitte Bardot, Lauren Bacall, Audrey Hepburn, Sophia Loren, beaucoup d’icônes ont porté la petite robe à pois. Les pois sont devenus intemporels, portés par les nouvelles pin-up comme Katy Perry ou Dita Von Teese. Alors je ne me prends pas pour une pin-up, loin de là, mais moi aussi j’avais envie d’une petite robe vintage et j’avais dans le stock, depuis au moins 5 ans, un coton rouge à petits pois blancs qui n’attendait que le bon patron pour être coupé.J’ai jeté mon dévolu sur la robe bleuet que Deer and Doe a ressorti il y a peu, en ajoutant la possibilité de faire des petits mancherons, c’est la version que j’ai choisie de coudre. Je n’aimais pas trop les manches ballons de la précédente version. Un biais finit proprement la jonction entre le corps et les manches. J’aime bien ces petits mancherons mais je ferai la prochaine version sans manche et sans martingale pour la porter ceinturée.Il faut dire que j’ai complètement craqué sur  cette mignonne martingale en forme de noeud au dos, tellement féminine qui cintre joliment la taille. J’ai choisi la taille 36 avec appréhension parce que j’ai la taille plutôt épaisse… Ça me va mais la prochaine fois, je rognerai un peu sur les marges de couture au niveau de la taille.J’aime aussi le col chemise, je soigne mon addiction à la robe chemise, je ne les compte plus… Et j’aime aussi le boutonnage rapproché, 15 boutons pour mon 1 m 57. Les découpes princesse épousent la poitrine, je suis plutôt contente de ma robe qui sans aucun ajustement me va plutôt pas mal. J’adore son côté vintage, les pois… Pou pou pi dou!

Cahier des charges

Robe bleuet de chez Deer and Doe

1m50 de coton à pois dans le stock depuis au moins 5 ans

15 boutons achetés dans ma mercerie à 50 % puisque ma mercière a pris sa retraite et déstocké avant de fermer, snif, je vais la regretter.

Catégories : couture femme | 17 Commentaires

Comme un oiseau sur la branche

Tu la vois là, la couturière qui n’en peut plus de l’hiver dans sa montagne et qui appelle désespérément le printemps avec un petit top sans manche fleuri et des petits zoziaux ?

Printemps, je t’attends avec ce top Faura de chez Pauline Alice acheté en PDF en même temps que ma jupe Mirambell

C’est un top ou une robe avec des liens qui permettent de cintrer la taille. L’encolure est finie proprement grâce à une parementure intérieure que l’on surpique ensuite pour la maintenir bien en place.

Mais ce qui m’a surtout plu dans ce patron, c’est la mignonne petite goutte au dos fermée grâce à une agraphe cousue à la main.

La poitrine est mise en valeur grâce à des découpes princesse. Comme d’habitude chez Pauline alice tout est bien expliqué et même la petite goutte dos, qui peut sembler d’un prime abord un peu compliquée, se réalise sans encombre.

Cahier des charges

Patron Faura de chez Pauline Alice Version A coupé en 36 sans modification

Tissu acheté au poids en Alsace pour 2 € environ.

Agraphes du stock

4 anneaux demi-rond achetés chez déco cuir

Catégories : couture femme | Étiquettes : | 10 Commentaires

Butterfly

Oooooh que j’aime les patrons avec de jolis détails: des jolis plis, une taille haute avec une jolie découpe…

De jolis détails qui permettent de s’appliquer et qui donnent de jolies finitions permettant à la couturière amatrice que je suis d’être fière de son travail…

J’avais acheté, il y a quelque temps déjà,  le patron pochette de la jupe Mirambell chez Pauline Alice. J’aime généralement ses patrons, ils tombent bien sur moi, sans retouche. La taille haute et les plis plats en font une mignonne petite jupe dansante.

Le dos de la version A est composé de deux parties avec chacune 3 plis et une fermeture invisible

Comme d’habitude, chez Pauline Alice, tout est bien expliqué et tout roule. C’est un patron pourtant avec quelques points techniques comme la pose de la fermeture invisible, la ceinture doublée, les plis que l’on surpique, les poches prises dans les côtés de la jupe.

Attention tout de même la jupe version A est courte, la longueur pour moi est parfaite mais je ne mesure qu’1m57.

j’aime beaucoup les patrons comprenant des poches pour y fourrer ses mains… C’est facile d’en ajouter me direz-vous, oui, mais quand c’est proposé dès le départ, c’est plus simple. Le patron prévoit d’utiliser de la doublure pour les poches. Comme mon tissu est assez fin, je l’ai utilisé aussi pour les parties intérieures des poches et tout va bien.

J’adore ma nouvelle jupe et je tenterai dans une viscose estivale ma version boutonnée qui me plait aussi beaucoup.

Cahier des charges

Patron Mirambell de chez Pauline Alice version A coupé en 36 pour mon 36 sans modification acheté 14 €

Tissu coton fin acheté au poids en Alsace pour 2 € environ, fermeture éclair du stock.

Catégories : couture femme | Étiquettes : | 13 Commentaires

geisha

Lors du dernier Stoffen Spektakel, sur le stand bleu des Vosges, j’ai craqué pour ce joli tissu de la marque Stof, créé et imprimé en France, ce qui ne gâche rien.

J’en ai fait une énième chemise Rosa. La première était mal montée, la deuxième trop petite, la troisième faite dans un tissu trop fragile, est en train de s’auto-détruire au niveau des coutures. Donc Taaaaadaaaa, celle-ci est une réussite.

La qualité du tissu y est pour beaucoup, c’est un superbe coton, très facile à travailler.

J’aime toujours autant la jolie coupe cintrée, j’ai juste rogné sur les marges de couture des pièces devant pour être un peu plus à l’aise au niveau de la poitrine.

Je n’aime pas la finition initiale du bas des manches du patron que je trouve trop simple. J’ai allongé la manche de 4 cm, coupé un bracelet de manche, coupé une fente et une bande de tissu de 2,5 cm de large dans le biais et ainsi réaliser une fente indéchirable.

Dans le dos, la petite pointe au niveau de l’empiècement est bien réussie. Même en anglais, les explications avec les multiples schémas permettent une réalisation sans encombre.

Cahier des charges

Patron Rosa de Tilly and the buttons coupé en taille 3

Coton acheté au Stoffen Spektakel sur le stand bleu des Vosges.

Boutons achetés 0,10 centimes pièce au Stoffen Spektakel

Catégories : couture femme | Étiquettes : | 9 Commentaires

La rencontre

Quand on se rencontre entre couturières de l’est, c’est une vraie fête. On se donne un dress code qu’on s’amuse à décliner. La dernière fois, c’était « animaux » et cela a donné cela: des oiseaux, des tigres, du graou, des éléphants, un peu de tout….

Lors de notre dernière virée tissu,  nous avions déniché un tissu qui plaisait quasi à toutes… Chose plutôt ardue car nous avons des styles et des morphologies bien différentes. Ce petit tissu ginko a remporté les suffrages de la majorité pour notre défi de notre rencontre future.

J’ai choisi le patron meissa que j’avais acheté il y a très longtemps sous format PDF, en solde, chez Papercut pattern. Je ne me rappelle plus du prix exact, en dollar néo-zélandais, ça parait cher mais en fait non, avec la promo, ça a dû me coûter dans les 8€.

Et puis, c’est bien connu, j’adore les chemises, comment ne pas craquer sur les jolis détails de Meissa comme les empiècements doublés de forme arrondie sur les épaules .

J’ai bien aimé aussi le placement des marques de boutonnage, j’ai suivi scrupuleusement les indications du patron en me disant que si ça baillait, je pourrais, au pire, ajouter des petites pressions à coudre à la main au niveau de la poitrine mais je n’en ai pas eu besoin.J’ai choisi des pressions nacrées à poser au marteau, achetées au dernier Stoffen Spektakel, 4,50€ les 15, une vraie affaire.

Je n’ai pas clairement compris le montage des manchettes au bas des manches, j’ai préféré me faciliter la tâche en effectuant une technique je connais bien. j’ai donc coupé une fente dans la manche, coupé une bande biais dans le tissu et réalisé une fente indéchirable. J’ai ensuite froncé légèrement le bas de la manche pour qu’il corresponde aux dimensions de la manchette. Tout simple. Mais les dimensions de la manchette sont justes. Heureusement que j’ai de petits poignets.

Le bas de la chemise est légèrement évasé. J’ai fait un mini ourlet  à la machine. Avec ma machine au point droit, je pique une ligne de points à 0,50 cm du bord. Puis avec le fer à repasser, je replie une fois en m’aidant de ma ligne de points cousue, puis j’effectue un deuxième repli et je pique l’ourlet.

Cahier des charges

Meissa de papercut pattern coupée en taille XS. Les marges de couture de 1 cm sont comprises dans le patron.

Tissu commun acheté au poids pour peut-être 2-3€

12 pressions nacrées achetées 4,50€ les 15 au Stoffen Spektakel. Attention le Stoffen Spektakel à Besançon le 7 avril  a été annulé.

Je me rendrai certainement le 8 avril à Mulhouse si j’arrive à motiver ma copine Tokad à co-voiturer avec moi.

J’ai hâte de voir ce que les filles ont cousu pour notre rencontre!

Catégories : couture femme | Étiquettes : | 12 Commentaires

Jungle

Ooh un peu de couleur dans cette grisaille hivernale… Je n’en peux plus des tricots. J’ai pioché dans le stock pour en sortir ce tissu coloré dont je ne possédais qu’un petit métrage…

Une airelle rentrait dedans mais il n’aurait pas fallu des manches plus longues… Une valeur sûre Airelle, déjà réalisée ici, assez simple, seul le montage du col demande de la minutie. J’ai réalisé une couture morte pour maintenir la parementure intérieure en place puis je l’ai fixée avec des points invisibles à la main.

 Il y a des pinces dos et des pinces sur le devant verticales afin de cintrer la silhouette. Il n’y a pas de pince poitrine, des fronces sur la pièce devant au niveau de l’empiècement donne de l’aisance au niveau de la poitrine.

Je n’ai même pas froncé les têtes de manches pour résorber l’embu cette fois-ci, en épinglant bien, cela a suffi. Vraiment c’est un patron à la portée de tout le monde.

Je  me suis habituée aux manches légèrement bouffantes resserrées par un bracelet.

Bon, je ne suis pas prête de porter mon airelle dans ma Sibérie mais que ça fait du bien de penser à l’été, j’ai envie de petites robes et de ranger mes manteaux…

Cahier des charges:

Blouse airelle de Deer and doe coupée en 36 sans modification

Coton acheté au poids, il y a longtemps,  pour environ 2€.

Catégories : couture femme | Étiquettes : | 10 Commentaires

Propulsé par WordPress.com.