couture femme

Nous perdre au Louvre

Nous perdre au Louvre tous les deux… De La Tour, Delacroix, un amour pourquoi pas? Oui se perdre au Louvre mais en robe Saharienne.21

La robe saharienne est un vêtement équipé de quatre poches, d’une ceinture ou d’une martingale.  La saharienne est d’abord un vêtement masculin porté par les militaires dans les théâtres coloniaux. C’est Yves Saint Laurent, qui comme pour d’autres pièces masculines, la moderne et la féminise. J’en avais bricolé une à partir du patron de la blouse Carme de Pauline Alice, mais j’avais fait plusieurs boulettes et je ne l’ai pas beaucoup portée.

17

La robe saharienne est un vêtement équipé de quatre poches, d’une ceinture ou d’une martingale. On retrouve les 4 poches sur cette robe Saharienne Billie de Chez Mondial Tissus. Je vais exceptionnellement chez Mondial Tissus, c’est loin de chez moi et j’ai un stock conséquent de tissus pour ne pas être tentée d’en acheter… Quand je suis tombée sur la pochette du patron Billie, j’ai tout de suite craqué, j’adore ce style de robe.

45

Les poches sont de simples poches plaquées, celles du buste présentent deux rabats boutonnés.

19

Le col et les parementures sont thermocollées. J’aime beaucoup les cols à revers.

16

Les manches courtes présentent deux mignons revers avec une patte. Une ceinture sépare le corsage et la jupe, 3 passants sont cousus à la ceinture.

22

J’ai cousu un passepoil bordeaux au bas de l’empiècement dos. Le patron est annoncé comme nécessitant un niveau confirmé en couture. Je ne suis pas tout à fait d’accord, Tout est super bien expliqué grâce à un livret de 8 pages avec de nombreux schémas, avec un peu d’application, c’est à la portée de tous/toutes.

27

Des plis plats resserrent la taille sur les jupes et les pièces du corsage. J’ai coupé une taille 36 et c’est plutôt pas mal, je suis à l’aise dans ma robe. Je n’ai rien retouché, je pourrais la prochaine fois 1 ou 2 cm au bas de la robe.

16bis

Cahier des charges

Patron: la robe saharienne Billie achetée en format papier chez Mondial tissus pour 11,99€ coupée en 36

1,80 m de tissu coton Margaux fleuri acheté chez Mercerine pour 10,50€

11 boutons du stock

Catégories : couture femme | Étiquettes : | 5 Commentaires

Place des grands hommes

On s’était dit rendez-vous dans 10 ans avec cette petite robe chemise vintage de Sew over it. Je l’avais déjà cousue ici, il n’y a pas 10 ans mais presque, dans un tissu coton qui commence à donner des signes de fatigue, je l’ai beaucoup portée.

Le patron dispose aussi d’une version manches longues… pourquoi pas me laisser tenter cet hiver dans un autre tissu. Les emmanchures de la version sans manche sont finies simplement par un biais retourné que j’avais dans le stock. je n’avais plus assez de tissu pour en fabriquer.

Les marges de 1,5 cm sont comprises dans le patron. La dernière fois, j’avais remonté les plis creux du buste et du dos. J’avais aussi cousu les côtés avec des marges de 2 cm au lieu de 1,5cm. Cette fois-ci, je n’ai rien retouché et la robe me va bien, sans me serrer. J’ai un peu « forci » au niveau de la taille depuis 2015. Oups.

J’aime toujours le mignon col tailleur. Cela donne un côté chic et très féminin à la robe. Les épaules sont légèrement froncées.

La jupe est légèrement dansante, elle est composée d’un devant et d’un dos avec chacun deux plis plats.

J’adore! Simple et efficace. Rien à redire sur les explications qui sont très claires et il y a de nombreux schémas pour ceux et celles qui ne sont pas à l’aise avec l’anglais. Un sew along existe même sur le site de la créatrice.

J’ai eu la flemme de faire un ourlet invisible au bas de la robe et j’ai fait un ourlet machine. Les parementures sont sous-piquées pour bien rester en place.

Cette fois-ci, je n’ai pas raccourci le bas. J’ai vieilli et je préfère une longueur au-dessus du genou maintenant… Je pourrais même l’allonger de 1 ou 2 cm. Je n’ai cousu que 7 boutons mais la robe s’ouvre trop quand je marche, il me faudra en ajouter un.

Cahier des charges

Vintage shirt dress de Sew over it coupée en taille 8 (la plus petite taille).

1,80m de Tissu fleuri Youmi bleu pour 10,50€ acheté chez Mercerine

Boutons du stock achetés dans ma mercerie qui a fermé depuis plusieurs années. J’avais fait une belle réserve de boutons.

Catégories : couture femme | Étiquettes : | 5 Commentaires

It’s so romantic in Paris

Ah Paris!  S’échanger des baisers dans les jardins, se promener main dans la main, c’est la ville romantique par excellence…  Quoi de plus romantique que le baiser de Rodin dont une version se situe dans le jardin des tuileries devant le musée de l’Orangerie.

8

Pour les promenades et visites parisiennes, j’ai choisi Yvonne qui est un petit combishort estival simple mais chic. J’ai choisi un tissu fluide pour le réaliser, une viscose achetée sur le net chez Mercerine, très agréable par les fortes chaleurs.

10

Jusqu’à l’année dernière, j’avais juré que la combi ne passerait pas par moi, je ne la trouve pas pratique au quotidien. Mais 2021, c’est L’ANNEE de la combi et je suis faible devant les tendances. Pauvre de moi. J’ai déjà réalisé Sirocco deux fois, ici et ici et maintenant Yvonne, zéro conviction, la fille.

15

Au moins pour Yvonne, on n’a pas besoin de se contorsionner pour aller aux toilettes ou s’habiller puisque la taille est resserrée grâce à un élastique. Pour la taille 36, que j’ai coupée, il est conseillé de prendre une longueur d’élastique de 52 cm. Cela me paraissait bien peu par rapport à mon tour de taille. J’ai donc coupé 65 cm et ça me serre juste ce qu’il faut. L’inconvénient, c’est que la taille élastiquée, c’est quand même moche. Pour cacher « la misère » on peut soit utiliser une ceinture de sa garde-robe ou en faire une avec le tissu de la combi.

11

Yvonne m’a séduite avec son petit col chemisier, on retrouve ma marotte pour la chemise ou la robe chemise . C’est le seul point un peu technique du patron qui reste très accessible aux débutants. Le reste n’est pas bien compliqué.

13

Il n’est pas indiqué de thermocoller les parementures. C’est dommage, j’aurais dû le faire, le col aurait eu plus de tenue avec ce tissu fluide. J’ai aussi mis un bouton supplémentaire sur le corsage, 4 boutons laissaient un décolleté trop ouvert. Je n’aime pas quand on voit mes sous-vêtements. Les manches sont finies simplement par un biais retourné.

8bis

J’aimes bien les grandes poches sur les  côtés qui sont prises dans les coutures latérales et sont hyper pratiques. Par contre, le short à beaucoup d’ampleur et je suis moins fan. La hauteur de buste pourrait être réduite aussi, le corsage blouse beaucoup.

Il y a donc des améliorations à apporter.

9

Cahier des charges

PDF yvonne acheté chez République du chiffon pour 10€50

1,70m de viscose à pois acheté chez Mercerine pour 13€50

5 boutons et élastique du stock 

Catégories : couture femme | Étiquettes : | 4 Commentaires

Africa

J’ai tellement aimé ma combi sirocco pantalon que je m’en suis cousu une nouvelle version short pour l’été.

Une réalisation facile, vraiment.

J’ai choisi un jersey très différent du premier avec beaucoup moins d’élasticité et le résultat est très différent, plus ajusté, moins confortable, moins facile à enfiler. Comme quoi le tissu fait beaucoup.

J’ai toujours un peu de mal avec le décolleté, trop prononcé à mon goût. cette fois-ci, j’ai gardé la dimension originale de la bande d’encolure. On ne voit pas mon soutien-gorge mais c’est limite, je n’aime pas que l’on entrevoit mes sous-vêtements. Pour être plus à l’aise, il faudrait que j’ajoute un bouton pression cousu main ou faire un ajustement poitrine?

J’aime toujours autant les poches. J’ai suivi encore une fois les explications à la lettre et ai cousu de la laminette sur l’ouverture des poches pour qu’elles ne baillent pas.

La couleur, un peu tristounette pour l’été, est contre balancée par l’imprimé un peu ethnique très sympa acheté une bouchée de pain au poids, avec les copines alsaciennes.

De dos, on voit que le tissu est plus raide que pour la première. Je suis moins à l’aise… Avec ce tissu, il aurait certainement fallu un 38 plutôt qu’un 36 tant pis.

Comme d’habitude chez Deer and Doe, les explications sont limpides et faciles à suivre même pour les débutantes.

Et comme il me restait un peu de tissu, j’en ai profité pour faire un tee-shirt au petit, plus si petit d’ailleurs. Pris dans le numéro Ottobre 1/2021, c’est un basique, d’ailleurs ce numéro est une édition spéciale basiques. C’est un must-have! Le tish est le n°25: simply basic coupé en 134 cm. il est déjà juste. Le petit a poussé tout d’un coup.

Comme d’habitude, l’encolure est réalisée dans un bord-côte coordonné et surpiqué à l’aiguille double. Les ourlets sont réalisés à l’aiguille double selon mon tuto.

Cahier des charges

Patron Sirocco de Deer and Doe acheté en version papier pour 14 € coupé en 36

Jersey acheté au poids avec les copines alsaciennes

Tish simply basic du mag Ottobre 1/2021 coupé en 134 cm pour mon 10 ans.

reste de bord côte acheté au Stoffen Spektakel.

Catégories : couture femme | Étiquettes : | 4 Commentaires

Charlie’s angels

Sylvie, qu’est ce que je ne ferais pas pour toi! J’avais juré au grand jamais que je ne me coudrai pas de combi! Je la trouvais trop connotée années 70, trop drôles de dames, pas pratique au quotidien pour aller aux toilettes par exemple, et puis, je n’ai ni la ligne élancée de Kelly Garrett ni la permanente adéquate… Pourtant, j’adore la combi à rayure de la première photo.

Mais, mais … Je suis faible, on en voit partout des combis, elles sont tendances et quand ma copine Sylvie a lancé le défi de se coudre une combi pantalon, j’ai cédé…

Et j’adore. Je suis foutue. J’ai choisi un patron facile pour commencer, en jersey, une valeur sûre de chez Deer and Doe: la combi Sirocco. C’est une combinaison cache-coeur, avec manches courtes montées et pantalon à plis, ce qui cintre joliment la silhouette.

Il est recommandé d’utiliser un jersey avec 60 % d’élasticité. Je n’ai pas mesuré l’élasticité de ce jersey viscose mais il est très stretch et très fluide, il convient à merveille, c’est super agréable à porter.

J’ai étiré la bande d’encolure et lui ai retiré au moins 5 cm. Je n’aime pas que l’encolure baille et que l’on voie mes sous-vêtements. Le décolleté est le petit bémol de ce patron, Quand je bouge, il s’ouvre un peu et on entrevoit le soutien-gorge. Je vais être obligée d’ajouter une petite pression à la main.

J’ai raccourci la jambe de 10 cm et c’est encore un poil long. J’aime aussi les poches pour pouvoir y fourrer ses mains. J’ai suivi les explications à la lettre et ai cousu sur l’ouverture de la laminette.

Une réussite ce patron! Comme d’habitude chez Deer and Doe, les explications sont très claires, très faciles à suivre, le livret est très complet.

Cahier des charges

Patron Sirocco de Deer and Doe acheté en version papier pour 14 €

Jersey acheté au poids avec les copines alsaciennes, il devait être le tissu commun de la rencontre future qui se fera on ne sait quand…

Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis dit-on… J’ai , dans la foulée, cousu deux autres combis: une sirocco version short et un autre patron coton dont je reparlerai.

Combi ou pas, elles avaient la classe les Drôles de dames!

Catégories : couture femme | Étiquettes : | 8 Commentaires

annabel Lee

Le printemps des poètes se termine demain et je me sens d’humeur poétique avec Annabel et Edgar Allan Poe. Nous célébrons le printemps des poètes avec mes petits élèves et ils adorent dire, écrire des poèmes tous les jours depuis début mars. Annabel, c’est aussi cette jolie blouse/chemise proposée par Anna Rose Pattern. Décidément, j’aime ce que propose cette créatrice. Ses patrons sont modulables, ce qui permet de réaliser plusieurs versions sans s’ennuyer et ça, j’apprécie.

Ce qui m’a fait craquer pour Annabel, c’est ce joli plastron et son aspect chemise a plu à la grande fan des chemises que je suis. J’aime Annabel! Hi! Hi! J’ai choisi la version blouse , la patte de boutonnage ne descend pas jusqu’en bas et s’arrête au bas du plastron que j’ai réalisé avec les 3 petits plis couchés.

J’ai choisi une viscose avec un imprimé un peu ethnique dont le jeu de rayures horizontales pouvait donner un aspect sympa à ma blouse.

Tout est vraiment bien expliqué. L’assemblage du plastron aux devants est un point technique à ne pas rater mais c’est vraiment du gâteau grâce au pas à pas technique en photos, très détaillé, sur le site de la créatrice. Elle explique aussi comment réaliser le col mais je préfère utiliser la technique de Four square walls.

Au dos, un empiècement comporte un pli d’aisance. Cette première version sans modification, n’est pas si mal. Mais pour une prochaine, il faudra réduire légèrement les épaules un poil longues pour moi.

On peut choisir des poignets boutonnés ou des bracelets de manche. Une fois la manche montée et la fente indéchirable faite, je me suis aperçue qu’elles étaient longues pour moi. J’ai donc réduit la manche de 2 cm et la fente est un peu petite. j’aurais pu réduire encore la manche d’un ou deux cm supplémentaires. De nombreux tutos existent sur le net expliquant comment coudre une fente indéchirable dont celui d’Anna Rose pattern. Je ne replie pas le biais sur l’envers à la fin de la couture, mais je vais essayer la prochaine fois. Ils sont justes les poignets et attention, j’ai de petits poignets.

Le printemps des poètes se termine, je suis bien triste. Il nous apportait une parenthèse de douceur quotidienne, douceur dont la période actuelle manque cruellement. Depuis que l’on m’aie fait lire pendant mes études, je relis souvent Annabel Lee… Comme hubert Felix Thiéfaine, cette histoire d’amour triste faisait vibrer mon coeur d’adolescente…


 
Il y a mainte et mainte année, dans un royaume près de la mer, vivait une jeune fille, que vous pouvez connaître par son nom d’ANNABEL LEE : et cette jeune fille ne vivait avec aucune autre pensée que d’aimer et d’être aimée de moi.

Cahier des charges

Patron Annabel de chez Anna Rose Pattern coupé en 36 à modifier pour la longueur des manches et des épaules.

Viscose achetée au poids avec les copines alsaciennes.

Boutons du stock

Catégories : couture femme | Étiquettes : | 3 Commentaires

C’est le printemps!

Retour des petites blouses légères! Oui le printemps arrive! Oui enfin, pas encore avant un moment dans ma montagne mais espérons que cette petite blouse Vikki d’Anna Rose Pattern le fasse venir plus vite. J’aime beaucoup ce que propose cette créatrice de patron, les dernières sorties me plaisent beaucoup, je résiste encore devant Annatol (est-il frivole?) et le pack Annagram mais être raisonnable n’est pas mon fort.

Revenons à Vikki. J’ai bien aimé les différentes variations proposées par la créatrice, dont la large patte de boutonnage centrale sur le devant avec 3 longueurs différentes, les différentes manches, la capuche doublée ou pas, la blouse courte ou longue avec une bande de finition ou non.

J’ai choisi une patte de longueur moyenne. Très pratique, un pas à pas très détaillé, en photos, est proposé sur le site ici pour la réalisation de cette patte. Vraiment c’est inratable avec ce coup de pouce! J’ai choisi, pour boutonner ma blouse, 3 boutons à recouvrir de chez  Prym, qui trainaient depuis une éternité dans le stock et qui sont très faciles d’utilisation.

J’ai choisi  les manches ¾ froncées avec une bande de finition que j’ai faites à peine plus grandes. Comme je suis petite, les manches ne sont pas vraiment 3/4, elles sont un peu plus longues mais ce n’est pas gênant.

Le tissu utilisé est un coton ou une viscose légère avec un fil Lurex, bien fluide. J’aime beaucoup la couleur de cette blouse qui se marie très bien avec mon blouson Topaze cousue il y a plus de 2 ans déjà…

La blouse a été cousue en version courte sans la bande finition. Je peux la mettre dans le pantalon ou pas…

L’encolure est finie proprement grâce à une parementure que j’ai maintenue avec un point machine dans le sillon des coutures des épaules et avec un point invisible à la main.

Vraiment très sympa cette petite Vikki. Ma maman l’ai bien aimée… Pourquoi ne pas coudre une Vikki pour elle pour la fête des mères…

Cahier des charges

Tissu acheté au poids avec les copines alsaciennes pour 3/4€

3 boutons Prym à recouvrir

Patron Vikki de chez Anna Rose pattern acheté en PDF pour 9 € coupé en 36.

Viens printemps même si tu ne me rajeunis pas!

Catégories : couture femme | Étiquettes : | 10 Commentaires

Anomalies bleues

Sur les blogs ou instragram, souvent, les couturières ne se montrent que sous leur meilleur jour et ne photographient que leurs réussites. Beaucoup sont dithyrambiques sur les patrons… Mais ça n’a jamais été ma philosophie. Avec beaucoup de franchise, quand j’aime, quand je fais des erreurs, quand je n’aime pas, je dis toujours ce que je pense.

Alors aujourd’hui voici 2 beaux fails ou flops couture ou encore deux belles anomalies garde-robesques comme on veut. En bleu bien sûr, c’est ma couleur de prédilection.

Le 1er flop n’est pas si raté. La robe n’est pas adaptée à ma morphologie, ça ne me met pas du tout en valeur, comme quoi, un joli vêtement fait beaucoup.

Vous avez reconnu le patron? Il s’agit de la robe Arum de Deer and doe estampillée « patron idéal grandes débutantes ». C’est le cas, il n’y a même pas de manche à monter puisque ce sont des manches dolman: droites et taillées directement dans la robe. Je préfère des manches avec une couture d’épaule finalement.

 Pas de pince poitrine non plus, la robe est simplement cintrée grâce à des découpes dos. Oui enfin, cintrée, c’est un bien grand mot, la robe n’est pas près du corps. La taille n’est pas marquée, ce n’est pas une coupe de vêtement qui me va.

J’ai légèrement allongé la robe de 2 cm et elle est toujours courte. Une ceinture aurait pu arranger la coupe qui ne me plait pas mais avec une ceinture, la robe devient trop trop courte pour moi. Il y a une mignonne poche qui agrémente le devant. Des parementures finissent proprement l’encolure. je les ai fixées avec des points invisibles à la main.

Dommage, j’avais utilisé un super joli chambray acheté au Stoffen Spektakel pour faire cette robe. J’ai l’impression que cela fait une éternité que je ne suis pas allée au Stoffen Spektakel, p***** de Covid! J’ai pensé faire des pinces verticales sur le devant mais comme il n’y a pas de fermeture éclair, j’ai peur que la robe coince au moment de l’enfilage. Bref… direction le recyclage.

Passons au deuxième flop. Pendant le confinement, je me suis dit qu’un sweat confort serait idéal pour rester au chaud à la maison. Pour changer du sweat Andrea de chez Petit Patron que j’ai cousu plusieurs fois, j’ai choisi le sweat Handy pocket du magazine Ottobre femme 5/2017.

J’adore les grandes poches pour y fourrer mes mains. Mais les grandes poches du sweat ne sont pas du plus bel effet, c’est ballot. Il me restait un tout petit peu de ce sweat matelassé uni, je l’ai mixé avec un sweat rayé assez épais.

Mais le sweat matelassé est assez lourd et malgré une bande droit fil thermocollée sur l’envers de l’ouverture des poches, elles baillent et ce n’est pas joli. 

C’est ballot encore une fois, j’avais bien réussi mes raccords rayures. J’ai un peu porté ce sweat pendant le confinement mais je suis peut-être trop perfectionniste mais il ne me plait pas assez pour le porter et sortir de chez moi avec. On m’a suggéré d’essayer de mettre du scratch mais je déteste bidouiller. Recyclage aussi ou… je me disais encore hier soir qu’il me manquait quelque chose pour sortir les poubelles.

Cahier des charges

Robe Arum de Deer and Doe coupée en 36 dans un chambray du stoffen spektakel.

Sweat handy pocket du magazine Ottobre du magazine Ottobre femme 5/2017 coupé en  36 avec des tissus achetés au poids avec les copines alsaciennes.

Catégories : couture femme | Étiquettes : , | 19 Commentaires

Jardin d’hiver

Je voudrais de la lumière comme en Nouvelle Angleterre. Je veux changer d’atmosphère dans mon jardin d’hiver, je veux du soleil, des petits week-ends en amoureux, je voudrais pouvoir rentrer après 18 h, vous allez me dire que je rêve? En attendant, j’ai repris doucement le chemin de la machine à coudre.

Cela faisait longtemps que je n’avais pas cousu de robe chemise. J’ai eu envie d’une robe chemise en velours qui tient chaud avec de gros collants en laine et des bottes.

Rosa de Tilly and the buttons est parfaite, je ne l’avais cousue qu’une seule fois en version robe, ici.

Rosa présente des manches 3/4 pas pratiques pour l’hiver. On les retrousse avec une bride. Tilly propose sur son site désormais un patron de manches longues avec des manchettes pour Rosa, ici.

Mais comme je suis fainéante, j’ai eu la flemme d’imprimer et de scotcher les manches proposées par la créatrice.  J’ai  simplement allongé la manche de 5 cm, coupé une fente et réalisé une fente indéchirable. Puis j’ai froncé le bas de la manche et ajouté un rectangle de 24 cm X 10 cm plié en deux pour la manchette. Pas facile de froncer le velours… 

Toujours, au dos, la découpe en pointe demande un peu de minutie mais rien n’est impossible. Pour la réaliser, il y a un pas à pas en photos très clair dans les explications.

Il n’est prévu que 12 boutons pour la version robe. Mais je n’ai pas suivi les repères marqués sur le patron, les boutons ne sont pas à intervalles réguliers. J’en ai cousu 15 en tout et je trouve qu’ils égayent bien cette robe unie.

J’adore toujours la jolie coupe cintrée mais j’aime bien porter la robe Rosa avec une ceinture.

Une robe chemise classique en somme, mais je l’aime beaucoup.

Cahier des charges

Robe chemise Rosa de Tilly and the buttons coupée en taille 3.

Bas de la jupe allongé de 2 cm.

Manches allongées de 5 cm

Boutons achetés chez Mondial Tissus

2 mètres de velours côtelé stretch kaki pour 31 €

Catégories : couture femme | Étiquettes : , | 4 Commentaires

Rétrospective 2020

Bonne année! Je suis vraiment en retard pour la rétrospective et je ne sais pas s’il faut se souhaiter encore une bonne année… Cela n’a pas servi à grand chose l’année dernière. Mais essayons de rester positifs!

Cette année il y a eu peu de coutures pour moi… J’ai manqué d’envie. Pendant le confinement et même après, je n’ai fait que coudre des masques et je suis arrivée à saturation.

J’ai quand même cousu quelques robes.

Une robe Arum, pas une réussite pour ma morphologie, je n’en ai même pas fait un article. Une robe citrine. Une robe Fever

Deux robes passiflore, une été, une hiver, une robe Mccall’s M7991

Des hauts …

Un haut Coquelicot offert, une chemise Eddy, une chemise Fit but you know it

J’avais cousu un haut à carreaux pour une rencontre avec les copines à laquelle je n’ai même pas pu assister à cause de petits ennuis de santé. Et quelques accessoires.

Besace Made in china pour ma maman, un foulard XXL trio selon le tuto de ma copine Sylvie, une blouse Debbie

Franchement 2020, ce n’était pas l’éclate niveau couture… 2021 ne s’annonce pas sous de meilleurs auspices mais croisons les doigts! Portez vous bien et prenez soin de vous.

Catégories : couture femme, retrospective | 9 Commentaires

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :