couture femme

Le moutarde me monte au nez

Voilà longtemps que je ne m’étais pas cousu un petit blouson… Les derniers étaient des blousons type jean issu du patron topaze. J’avais envie d’un perfecto et j’avais repéré depuis longtemps le patron Mona de Make my lemonade que la créatrice avait proposé en téléchargement gratuit. Il était depuis longtemps dans mes dossiers. Premier point des plus embêtants, Il n’y a pas de cadre pour l’impression dans la version gratuite,  c’est vraiment dommage, quitte à proposer un produit gratuit autant le faire bien ou pas du tout.  Il n’y a pas non plus d’explications mais une vidéo en ligne consultable ici.  J’avoue avoir été surprise quand à 2 minutes 45 de la vidéo, la créatrice avoue découvrir le pied presseur pour fermeture éclair, cela me semble étrange pour quelqu’un qui crée des patrons…Je ne suis pas une débutante , heureusement, et finalement avec de la logique, j’ai pu monter ce perf sans avoir eu besoin d’explications plus poussées. Il n’y a pas de doublure, cette veste, en somme reste assez simple.

Pour éviter de gâcher un tissu onéreux, j’ai choisi de couper un coton natté moutarde acheté une bouchée de pain au poids.

Avant de commencer, j’ai cherché d’autre versions cousues comme ici, ici ou encore ici.

Tout le monde s’accorde sur le fait que ce perf est très court. J’ai donc pris la longueur de la taille 46 pour mon 36 et j’ai rogné sur les marges de couture du bas. Le perfecto aurait mérité d’être encore un peu plus long et attention, moi, je ne mesure qu’1m57. Je trouvais le dos trop large, alors j’ai ajouté deux pattes avec des pressions pour cintrer le dos, mais cela ajoute du poids dans le dos du vêtement.Le col est assez mignon, la fermeture éclair de 50 cm était pile poil à la bonne taille en faisant un mini ourlet de 0,75 cm. Par contre les pinces poitrine sont trop hautes, il aurait fallu les abaisser d’au moins 3-4 cm. Pour le bas du devant, j’ai réalisé un coin parementure. On replie la propreté endroit contre endroit du devant et on pique le bas. Ensuite, on retourne l’angle sur l’endroit. J’ai bordé les propretés de biais liberty adelajda ainsi que l’ourlet du bas que j’ai ensuite fixé à points invisibles à la main.

Au final, j’aime mon vêtement, j’adore cette jolie couleur moutarde et je trouve que le perfecto me va plutôt bien. Je retenterai donc mais avec un autre patron, certainement le manteau quart  qui avec quelques minimes variations donne un perf plutôt réussi.

Cahier des charges 

Patron Mona de make my lemonade coupé en 36

Coton natté moutarde acheté en Alsace

Zip séparable métallique de 50 cm du stock

Pressions métalliques de chez Déco cuir

Biais liberty adelajda beige

 

Publicités
Catégories : couture femme | Étiquettes : | 10 Commentaires

Inspiration végétale

Cela faisait longtemps que je n’avais pas participé à un concours organisé par le site thread and needles que j’adore visiter . J’avais participé il y a longtemps au concours art cousu et c’est miss Tic qui m’avais inspirée. Le thème retenu est cette fois-ci inspiration végétale.

Il faut dire que je suis plutôt chanceuse, non seulement j’ai passé un merveilleux week-end ensoleillé à Lyon mais j’ai, en plus,  pu y retrouver ma copine Eléonore de Blabla couture. Elle tenait un stand à la foire d’automne de Meximieux et m’a fait cadeau de ce superbe jersey à grosses fleurs. Du vert sapin, des fleurs? Voilà qui est bien végétal à n’en point douter.

Oui , oui… Encore des fleurs, je m’étonne moi-même. Je voyais bien ce jersey en robe, pourquoi pas aldaia?  Pour la première , j’avais choisi la version A que j’avais trouvée trop courte et trop moulante. J’ai choisi cette fois-ci la jupe version C et je trouve que cette jupe dansante me va beaucoup mieux.J’ai choisi le corsage version B, 2 petits plis font un joli drapé. Les milieux devant sont pris dans les côtés. J’aime vraiment beaucoup cette construction.

J’ai bien étiré la bande d’encolure pour que le décolleté ne baille pas, je l’ai réduite de 7 cm en longueur puis je l’ai surpiquée à l’aiguille double.
J’ai aussi allongé la manche de 9 cm, j’aurais voulu une manche longue mais c’est encore trop juste. L’aisance n’est pas négative et je trouvais que les manches de ma première aldaia vrillaient un peu. J’ai réduit la largeur des manches et des bracelets de manches et c’est mieux.

Il y a deux pinces au dos que l’on fait correspondre à la couture du milieu jupe et côté jupe.

J’adore ma nouvelle robe. Avec un gilet et des collants bien épais, je pourrai la mettre même en hiver.

Cahier des charges

Jersey offert par ma copine blabla couture

Patron de la robe Aldaia de Pauline Alice coupé en 36. Corsage B jupe C

Bande d’encolure réduite de 7cm. Manches allongées de 9 cm et réduites en largeur.

Catégories : couture femme | Étiquettes : | 15 Commentaires

Roar

Lolite est le nouveau patron de Frédérique, créatrice d’histoire de coudre. Préparé pour la grande mercerie à Paris le  15 novembre, j’ai eu la chance de réaliser ce patron en avant première. Plusieurs versions sont possibles, j’apprécie, quand j’achète un patron, de pouvoir le refaire de façon différente.
J’ai choisi la version cintrée dans une viscose légère et fluide et des manches longues. Cette version présente une ceinture doublée et une partie basse faite d’une basque avec deux petits plis devant et des fronces derrière.
Il y a une parementure pour finir l’encolure proprement et une patte de boutonnage , j’ai brodé des boutonnières sur la basque alors que le patron ne le prévoyait pas mais ça me semblait logique de boutonner toute la blouse.

Je suis plutôt contente de mes raccords tigres… J’ai aussi cette viscose en kaki et en grand métrage, il va me falloir trouver d’autres patrons pour écluser tous ces tigres, espérons qu’après la tendance flamands roses, on assiste à une tendance tigres, j’ai de quoi faire, hé, hé.Le seul reproche que je pourrais faire à ce patron, c’est la longueur des manches et leur largeur. Il faudrait que j’ai le courage de les reprendre, je pourrais les raccourcir et les froncer puis ajouter un bracelet de manche.

J’ai vraiment aimé le montage des manches marteaux. Je n’avais encore jamais rencontré un patron avec de telles manches et j’aime beaucoup apprendre de nouvelles techniques. Avec Frédérique, je ne m’endors jamais sur mes lauriers, ses patrons ont toujours un zeste d’originalité. Malgré le côté technique de cette blouse avec une patte de boutonnage, des fronces, des plis, une parementure, une ceinture doublée, les explications toujours détaillées chez Frédérique permettent à tout le monde de réaliser Lolite sans encombre.

Cahier des charges

Patron Lolite d’Histoire de coudre coupé en 36

Boutons du stocks

Viscose fluide achetée au poids en Alsace et comme la viscose ne pèse pas lourd, il m’en reste bien 3 m et pareil en kaki… Vivement qu’elle arrive la tendance tigre!

Catégories : couture femme | Étiquettes : | 5 Commentaires

Déclinaison

Déclinaison du même tissu ou déclinaison de patrons Deer and Doe au choix.

On commence avec une robe givre, un des derniers patrons qui sont sortis chez Deer and Doe, un patron hyper simple: une robe en jersey un peu moulante avec manches ou non, empiècement  ou non,ou un tee-shirt avec 2 décolletés différents.J’ai choisi la version A avec un empiècement uni bleu marine. Les manches sont 3/4 et je n’aime pas trop ça. J’ai allongé la manche de 2 cm et j’ai ajouté un bracelet de manche  fait avec un rectangle de de 6 cm sur 24 cm plié en deux. Mais c’est trop court encore pour une manche longue. Il faudra ajouter plus une prochaine fois.
J’ai coupé une taille 36, ma taille habituelle chez Deer and Doe. La bande d’encolure ne me paraissait pas bien large, je l’ai augmenté de 1,5cm en largeur et c’est mieux je trouve.Le deuxième jersey est un jersey fleuri, un peu épais, trouvé dans notre caverne aux merveilles avec les copines blogueuses alsaciennes. J’ai un peu craqué sur le coupon et mon Dieu, j’avais de quoi faire au moins 3 ou 4 projets dedans…
J’en ai donc profité pour faire rapidement une petite jupe Zéphyr, déjà réalisée ici, hyper rapide à faire et qui tombe joliment.
Qu’est ce que je vais faire de tout le tissu qui me reste?Cahier des charges

Jersey fleuri acheté en Alsace au poids

50 cm de jersey bleu marine acheté dans ma mercerie

Robe givre de Deer and Doe version A coupée en 36, bande d’encolure augmentée en largeur, ajout de bracelets de manches.

Jupe Zéphyr de chez Deerand Doe coupée en 36 sans modification.

Catégories : couture femme | Étiquettes : | 12 Commentaires

Le jacquard, ce n’est pas ringard

Le jacquard , c’est un peu ringard. En fait, c’est ce que j’avais toujours plus ou moins pensé avant de coudre…

Après le défi fleuri, Sylvie, avec son défi jacquard, me fait encore sortir de mes sentiers battus.

Il faut dire qu’avec les filles lors de notre dernière virée tissus, nous avions trouvé plein de rouleaux de tissus jacquard. Les copines couture avaient la razzia et moi, plutôt dubitative sur le jacquard, je n’avais pris qu’un petit coupon.

Grossière erreur! Les filles se sont surpassées pour le défi, je suis trop jalouse du manteau jacquard de Laurence. Pourquoi ai-je snobé jusqu’à présent le jacquard?

Pour le défi jacquard, voici un modèle sans grande difficulté: la jupe Sister de Vanessa Pouzet. Déjà cousue en 36 en jean ici, la réalisation de cette jupe ne m’a posée aucun problème. J’ai même plutôt bien réussi les raccords côtés.

Bizarrement, celle en jean, même taille m’allait bien et celle-ci est à peine grande. J’ai perdu un peu de poids ou c’est la matière différente? Peut-être un peu des deux.

Et vous ? Vous aimez le jacquard? Toutes les filles en jacquard sur le blog de sylvie ici le 31 octobre.

Cahier des charges:

Sister de Vanessa Pouzet coupé en 36

Jacquard et doublure synthétique noire achetés avec les copines blogueuses

Zip métallique de ma mercerie

Bande droit fil thermocollante de chez A&A patrons appliquée sur l’ourlet, où se coud le zip et la ceinture.

 

Catégories : couture femme | Étiquettes : | 10 Commentaires

Airelle

Cela fait une éternité que j’ai ce modèle. Il faut dire que j’ai longtemps hésité à le coudre… Je préférais les chemises cintrées et le bas des manches un peu bouffant ne correspondait pas à ce que je portais avant de coudre pour moi.
Mais depuis que je couds, j’ose tout ou presque. Parfois c’est un beau flop couture, mais pas ici. J’ai choisi un lin facile à coudre avec un imprimé libellules dans la végétation que j’aime beaucoup.
Aucun soucis avec l’embu des têtes de manches. Elles sont resserrées par des fronces et un bracelet finit la manche proprement. Des pinces verticales sur les pièces dos et devant cintrent un peu la silhouette mais la blouse n’est pas pas très près du corps. Rien à redire sur le montage, comme d’habitude chez Deer and Doe, le livret d’explications est très complet. Il faut dire que c’est un patron assez simple, il n’y a pas de fermeture éclair. La seule mini difficulté réside dans le col mais rien d’insurmontable. Je trouve, d’ailleurs,ce petit col pointu bien mignon. Cahier des charges:

Patron Airelle de Deer and doe coupé en 36

Lin acheté au poids pour 2 € environ.

Catégories : couture femme | Étiquettes : | 13 Commentaires

Quand vient la fin de l’été…

C’est déjà la rentrée? Encore quelques jours pour profiter.

Voici un ensemble que j’ai pas mal porté pendant les vacances.

  • Le short à pont du livre dressing chic réalisé ici pour la troisième fois
  • Un tee-shirt basique « statement » tiré du magazine Ottobre 2/2017

Le tee-shirt est assez ample, l’encolure est un peu bateau. Ottobre a changé la présentation du site, je le trouve bien plus clair comme ça. C’est un tish vraiment basique avec une petite bande jersey surpiquée à l’aiguille double pour l’encolure réalisé dans un jersey fin et fluide agréable pour l’été.

Le short du livre dressing chic est assez sympa, déjà fait ici mais malheureusement, le livre n’est plus édité… Il n’y a pas de fermeture éclair puisque c’est un trapèze de tissu boutonné qui revient sur le devant. J’aime bien cette construction.Comme pour le deuxième, j’ai augmenté les pinces dos mais je n’ai pas réduit les côtés car j’ai utilisé une sorte de jean assez raide et pas du tout élastique. ça fait des plis quand on l’a porté toute la journée mais ce n’est pas bien grave.

Cahier des charges

Short à pont taille S du livre dressing chic

Jean à motif acheté au poids en Alsace

6 boutons achetés au Stoffen Spektakel

Tee short Ottobre du 2/2017 modèle statement n°1 coupé en 36 dans un jersey viscose fluide acheté au poids aussi.

Catégories : couture femme | Étiquettes : , | 9 Commentaires

Deuxième coquelicot

J’avais vraiment aimé coudre ma première blouse coquelicot petits oiseaux pour notre rencontre entre couseuses en juillet, ici. J’ai retrouvé à cette occasion un autre tissu oiseaux avec lui aussi une lisière.

Comme pour la première, j’ai utilisé la lisière pour la parementure devant.
Sur la première, je m’étais trompée sur le montage des devants. De façon machinale j’avais cousu les deux parties devant endroit contre endroit. Il faut les coudre envers contre envers, puis on coud la parementure. Sur la première, les finitions intérieures n’étaient pas parfaites et cela m’étonnait que Frédérique n’ait pas indiqué de surfiler les coutures du milieu devant. L’erreur venait de moi, j’avais mal lu les explications.La manche 3/4 est resserrée par une série de 5 petits plis.
Le dos est un peu plus long que le devant et j’aime bien sa forme liquette.J’aime vraiment ce modèle qui se prête joliment aux tissus fluides, idéale pour l’été. J’ai coupé un 36 sans modification, j’ai juste fait deux lignes de fronces sur la tête d’emmanchure au lieu d’une seule comme préconisé dans les explications. cela permet de mieux résorber l’embu.

Catégories : couture femme | Étiquettes : | 7 Commentaires

Un joyeux non anniversaire.

Comme chaque début d’été, entre couturières de l’est, nous nous organisons une rencontre achats de tissus, on se lance un défi, on mange ensemble, on rit, on se montre nos dernières créations, de supers bons moments à chaque fois et en plus, nous fêtions deux anniversaires: celui d’Eléonore et de Laurence.

Nous avions fêté l’anniversaire d’Eléonore déjà la veille à la maison, je lui ai offert un patron  Deer and Doe et elle m’a révélé un peu gênée qu’en fait, elle était née en avril…

On a beaucoup ri surtout que le lendemain, en Alsace, les filles et moi avions prévu un autre cadeau, la veste Lupin, et pour Laurence le livre coudre le stretch de Marie Poisson. On lui a joyeusement fêté pour la deuxième fois un bon non-anniversaire.

J’en ai profité pour m’acheter la robe centaurée qui me faisait de l’oeil depuis longtemps et qui répondait parfaitement au défi lancé par Sylvie: les bretelles de ma robe.

J’aime beaucoup le corsage de cette robe, composé de 6 pièces, qui permet pas mal de fantaisies. Le montage du corsage est très bien expliqué, j’ai joué un peu sur les rayures pour n’avoir pas trop de raccords à faire.

J’ai utilisé un joli coton de la collection Skopelos de Katarina Roccela, acheté depuis une éternité chez Hawthorne threads. Il est toujours en stock d’ailleurs.

Le plus fastidieux est de fabriquer et poser le biais, surtout que je n’aime pas vraiment ça. Mais il faut dire que les deux paires de bretelles assorties au tissu de la robe , c’est plutôt mignon dans le dos.

Je me suis aussi honteusement facilité la tâche en ne posant pas une fermeture éclair invisible mais une fermeture non séparable de 35 cm selon ce tuto .

La jupe est froncée, ce qui a fait dire à l’homme que je me faisais toujours les mêmes robes avec les mêmes jupes. Ce qui est absolument faux, l’avant-dernière, elle avait des smocks, avant c’était une robe chemise.  Il n’y connait rien en couture, l’homme, d’ailleurs il a bien râlé et s’est piqué les doigts quand je lui ai demandé d’épingler les bretelles pour les coudre pile à la bonne longueur.

Je l’aime beaucoup, j’ai juste fait des marges de 1 cm entre les parties du  corsage haut et milieu pour me donner un peu plus d’aisance au niveau de la poitrine.

Rendez vous demain chez Sylvie pour admirer les autres réalisations des participantes au défi : les bretelles de ma robe.

Cahier des charges

Robe centaurée de Deer and doe coupée en 36

Coton Paparounes in Pastel de Katarina Roccella acheté chez Hawthorne threads

Catégories : couture femme | Étiquettes : | 24 Commentaires

Marguerite

Je déclare ouverte la saison des chapeaux de paille, des robes légères sans manches, des sandales et des imprimés floraux…

J’ai opté pour une robe Cardamome, un patron pochette sorti depuis un moment chez Deer and Doe. Je ne l’ai acquis que dernièrement, avec le patron du trench Luzerne… Oui , j’ai déjà Isla de chez Named même pas encore cousu, un trench qui me fait de l’oeil depuis longtemps dans un Ottobre , je n’ai pas besoin d’un  autre patron de trench (ni d’un autre patron de robe…) mais je suis faible… mea culpa.

Revenons à Cardamome réalisée ici dans une viscose ornée de jolies marguerites mais hélas un peu transparente. Il me faudra coudre un jupon… Je lui trouve un petit côté rétro bien mignon.

La taille est resserrée par des smocks réalisés avec un fil élastique emprisonné par un point zig zag comme préconisé dans les explications. C’est assez long à faire, il faut bien tirer sur le fil élastique, tout en restant bien régulière. J’ai vu d’ailleurs une bande élastique chez Rascol  qui me parait plus facile d’utilisation, quelqu’un a déjà essayé?

Elle a tout pour me plaire : un col chemise, et des poches où fourrer ses mains.

Il y a aussi deux plastrons: un devant avec une patte de boutonnage et un plastron dos.

J’ai coupé un 36 mais j’ai rogné sur les marges de couture au niveau de la taille. J’ai cousu à 0,75 cm du bord au lieu de 1,5 cm. soit 3 cm de gagné sur le tour de taille. J’ai aussi resserré d’au moins  1,5 cm les dessous de bras mais ça baille encore et je n’aime pas quand on voit mon soutien-gorge.

Je l’aime quand même ma nouvelle robe, un peu, beaucoup…

Catégories : couture femme | Étiquettes : | 21 Commentaires

Propulsé par WordPress.com.