Articles tagués : Histoire de coudre

Under pressure

Chaque rencontre avec les copines couturières alsaciennes, c’est un peu une fête…On achète des tissus, pas mal de tissus… Ce qui déjà en soit, pour une addict comme moi, est vraiment très chouette. Et puis, on se lance des défis … Et j’ai raté les deux derniers, la loose.

Pour le défi volant de février, j’ai pas mal cogité, je n’aime pas vraiment les volants en plus… Et puis j’ai opté pour un patron du magazine Burda de mars 2015, en me disant qu’il fallait bien que je me lance un jour dans la traduction du langage burdesque. Mais bien mal m’en a pris, voilà un joli flop couture… J’ai coupé un 36, la plus petite taille proposée pour ce modèle et c’est trop grand. Enfin trop grand , pas partout… Je n’ai rien compris aux explications, j’ai mal monté la parementure de boutonnage, ce qui fait que je suis étranglée quand je ferme le dernier bouton, la loose.

Et le comble, hein, c’est que j’ai monté un des volants devant sur l’envers du tissu, re-la loose… Je l’ai portée quand même, il était trop tard pour que je couse autre chose, la grosse loose… En plus j’ai utilisé un tissu super sympa, re la grosse loose.

Pour couronner le tout, l’homme, a émis un avis très tranché sur cette chemise: « ça, c’est vraiment moche, on dirait un vêtement pour femme enceinte… » OK. Au moins, on ne pourra pas m’accuser de snober Burda sans avoir testé.

Dommage, mes raccords rayures étaient chouettes.

Si bien que pour la prochaine rencontre, j’ai la pression! Alors je m’y suis prise à l’avance.Le thème retenu, c’est tissu commun: une viscose légère ornée de petits oiseux (c’est tendance…) avec une lisière.

J’ai tout de suite pensé à la blouse Coquelicot d’Histoire de coudre afin d’utiliser la lisère pour la parementure au milieu du top. La viscose se marie bien avec ce modèle un peu ample, j’ai coupé un 36 et c’est parfait pour moi.

Le dos liquette (qu’on ne voit pas puisqu’il dans mon pantalon…) est plus long que le devant. L’empiècement dos est doublé. J’avais peur que  le pli creux donne trop d’ampleur mais non, la blouse me plait comme ça.
J’ai bien aimé la finition au bas des manches: il est resserré par une série de 5 petits plis. Comme d’habitude chez Frédérique, les finitions sont originales et bien expliquées.  Bref, tout roule!

Les filles, le défi est relevé! J’espère que le thème ne changera pas d’ici juillet… Hi! hi!

Cahier des charges:

Blouse coquelicot d’histoire de coudre coupée en 36 sans modifications.

Viscose achetée au poids en Alsace.

Catégories : couture femme | Étiquettes : , | 21 Commentaires

Le cas de la jupe serpillière

Ah! Ah! En voilà un titre vendeur!

Tout ça c’est la faute de Séverine… Il faut bien que ça soit la faute de quelqu’un! Plusieurs fois par an, je descends de ma montagne et retrouve les copines alsaciennes pour des virées tissus. On s’amuse beaucoup, on se lance des défis, on se motive, on plaisante… Quand Tokad et moi craquons pour ce genre de tissu tissé, Séverine nous taquine toujours en disant que cela lui fait penser aux tissus utilisés pour les serpillières… Hi! Hi!

img_1626

Sympa, comme résultat! J’ai choisi pour mon tissu serpillière une jupe Sélénite d’Histoire de coudre toute simple, sans poche pour la finir plus rapidement… Hahum…

img_15972

Rapidement, mon oeil! Commencée en février dernier, elle traînait dans mon atelier et je ne l’ai terminée que la semaine dernière, il me manquait de la doublure que j’ai trouvée avec les Alsaciennes justement en novembre.

img_1623

J’aime beaucoup ce modèle déjà réalisé ici, qui permet pas mal de fantaisies: poches ou non, passepoil ou non, tissus contrastés ou non… Sélénite est peu gourmande en tissu et permet d’utiliser ses chutes, comme ici, un reste de suédine noire.

img_1621

De plus, les bandes contrastées noires affinent la silhouette, ce qui est plutôt appréciable. J’ai fait un ourlet invisible main et comme pour la dernière jupe, j’ai oublié d’ajouter les 3 cm de marges de couture en bas. J’ai ajouté seulement 1 cm mais la longueur me convient.

img_1582

Cahier des charges.

Jupe Sélénite d’histoire de coudre coupée en 36. Sans poche.

Fermeture invisible de 22 cm.

Un reste de suédine acheté dans ma mercerie et coton épais acheté en Alsace.

Collier douce parenthèse lili et le scarabée roz

Je l’aime bien ma jupe serpillière, bien plus que je n’aime passer la serpillière… Coudre tous les jours, oui! La serpillière, non!

Catégories : couture femme | Étiquettes : | 24 Commentaires

Calcite

Avouez tout de même que c’est cocasse.Voilà un patron que je ne me voyais pas tester, encore moins porter et je me retrouve à faire une deuxième version dans la foulée de la première tellement j’ai trouvé Calcite sympa à coudre et à porter…

15053192_10210152667000380_1454976133_obis

J’ai choisi pour cette deuxième version un coton imprimé beaucoup moins fluide que le tissu utilisé pour la première blouse. Le col se tient mieux et le tombé est joli. Comme pour la première, je n’ai choisi un tissu contrastant que pour les pattes des manches.

15034326_10210152667840401_2139957128_o

Maintenant que je maîtrise l’étape 4, la couture des pattes de l’encolure, la couture de la blouse a été assez rapide et tout a roulé. D’ailleurs, l’article de SBcréations, toujours très détaillé, avec sa multitude de photos de toutes les étapes de couture, vous permettra de passer haut la main l’étape 4 si comme moi, vous bugguiez sur ce point.  Résorber l’embu des manches a été un peu plus difficile avec ce tissu un peu plus épais, mais avec deux lignes de fronces, tout va bien.

15064915_10210152681960754_1532588000_o

Je suis assez contente de mes raccords milieux devant, ce n’est pas trop mal… J’ai remonté le repère de fente de 2 cm, je n’aime pas les hauts trop échancrés, c’est la seule modification que j’ai apportée au patron.

15052186_10210157359197682_1779280494_o

À la galerie de minéralogie et géologie du muséum d’histoire naturelle à Paris, quelle ne fut pas ma surprise de me retrouver nez à nez avec des calcites portant fièrement ma calcite… Amusant, non?

15007729_10210153023689297_930818080_o

Cahier des charges

Patron Calcite d’histoire de coudre coupée en 36 pour 8€

Tissu  acheté avec les copines en Alsace pour moins de 2€

Repère de fente remonté de 2 cm

La visite à la galerie de minéralogie est spectaculaire, les minéraux éblouissent par leurs formes, leurs couleurs, leur beauté…

picmonkey-collage

Je comprends pourquoi Frédérique a choisi le nom de ce minéral pour sa blouse, magnifique, non?

15007920_10210153039689697_216743276_o

Cahier des charges

Patron Calcite d’histoire de coudre coupée en 36 pour 8€ en PDf

Le patron est disponible en patron pochette pour 14€

Repère de fente remonté de deux centimètres.

Catégories : couture femme | Étiquettes : | 8 Commentaires

Le bal des sirènes

Quand Frédérique, la créatrice d’histoire de coudre, m’a parlé de son nouveau projet la blouse Calcite, je n’ai pas été emballée par le dessin technique…

J’avais peur que la blouse soit trop ample, les pattes devant me paraissaient étranges… Et puis… comme j’avais un peu de temps devant moi pour coudre, je me suis laissée tenter par la construction inhabituelle de cette blouse, avec Frédérique, j’apprends toujours, à chaque nouveau patron.

dsc_15261

Et vraiment, je ne le regrette pas! J’adore ma nouvelle blouse.

img_1562

Simple en apparence, Calcite est une blouse originale avec des pattes prises dans des plis à l’encolure et aux bas des manches. On peut utiliser un tissu contrasté pour les mettre en valeur ou non. J’ai choisi des pattes contrastées uniquement pour les manches, un crêpon rose, un reste de ma robe hippie.

img_1539

La blouse n’est pas cintrée , il n’y a pas de pince mais elle n’est pas trop ample comme je le craignais. J’ai coupé ma taille, 36, et c’est parfait.  J’ai eu un grand moment de solitude à l’étape 4, pour coudre la patte de l’encolure… Pourtant les schémas sont clairs, ma copine Michèle  m’a donné un petit coup de pouce et tout m’a paru tellement évident! Je conseille aussi de faire une double ligne de fronces pour résorber l’embu des manches plutôt qu’une seule comme préconisé dans les explications.

img_1533

J’ai choisi un tissu fluide, une sorte de mousseline un peu transparente. Mais le col se tient relativement  bien grâce aux parementures thermocollées.  Il bouge mais ne s’ouvre pas trop.

img_1546

J’avais aussi peur que mes petites sirènes soient too much mais j’aime tout! Les motifs, le tissu, le patron, les nouvelles techniques… Bref, Frédérique me pousse souvent au delà de mes goûts vestimentaires comme pour Jacinthe et je n’ai jamais eu à le regretter jusqu’à présent.

img_1523

Cahier des charges

Patron Calcite d’histoire de coudre coupée en 36 pour 8€

Tissu sirène acheté avec les copines en Alsace pour moins de 2€

Restes de crépon du stock.

Je vous laisse avec une vraie sirène, une championne avant de devenir une gloire d’Hollywood…

Catégories : couture femme | Étiquettes : | 12 Commentaires

Eye of the tiger

Encore une fois, j’ai le plaisir d’avoir pu tester un nouveau patron pour histoire de coudre.

Ce patron est un beau cadeau puisqu’il est gratuit ou presque, Frédérique vous propose de le télécharger en PDF pour 1 centime.

IMG_0308

J’ai vraiment aimé ce petit top bénitier, facile à coudre, rapide (ça me change!) mais qui, techniquement, m’a apporté de nouvelles connaissances. En effet, je n’avais jamais cousu d’ encolure bénitier, ce n’est pas très compliqué et c’est assez sympa à porter.
IMG_0317

Dans un tissu chaîne et trame, il faut couper le devant dans le biais et ça demande pas mal de tissu pour un top sans manche. J’ai choisi une viscose de polyester (je pense) assez fluide mais un peu épaisse, avec un joli imprimé graphique avec des panthères et des tigres. Le tombé est assez joli.

IMG_0324

Je l’ai coupé en 36 sans les marges sur les côtés parce que je préfère les vêtements un peu plus cintrés. D’ailleurs, je le préfère nettement mieux porté avec une ceinture, non?

IMG_0335

Pour le lancement de ce patron et pour fêter la création du blog collectif, Frédérique vous propose un jeu  ici et pour vous permettre de coudre vous aussi ses jolis patrons, tous les PDFS histoire de coudre sont à moitié prix jusqu’au 18 mai! Profitez-en!

Cahier des charges

Patron gratuit Béryl d’histoire de coudre coupé en 36 pour mon 36 sans les marges sur les côtés.

Viscose polyester achetée avec les copines blogueuses en Alsace pour un coût de moins de 2 euros

Catégories : couture femme | Étiquettes : | 14 Commentaires

Pink

En règle générale, je n’aime pas vraiment porter du rose…  Mais je suis tombée sur ce magnifique jean ciré un peu stretch au Stoffen Spektakel à Besançon.

IMG_9980

J’ai tout de suite pensé à la version de la veste Topaze motard de Frédérique. Je me suis attelée à la copier honteusement. Mais visiblement, je n’ai pas bien compris les instructions de montage. Je n’ai pas pris correctement le parement  dans le col. IMG_9989bis

Exit le col motard mal monté, j’ai changé d’avis et recoupé un col normal.

IMG_9971

Exit aussi les boutonnières que ma machine peine à faire sur le jean, j’ai choisi des pressions métalliques à poser au marteau. Après bien des péripéties, j’en suis moyennement contente, la tête est marquée.

IMG_9975

Aucune modification sur le patron Topaze de base à part une réduction de la longueur des manches de 3 cm.

Comme je n’arrivais pas à faire une jolie surpiqûre sur le col, je l’ai refermé à l’intérieur avec des points cachés à la main et je ne l’ai pas surpiqué.

IMG_9968

J’aime toujours autant la jolie pointe dans le dos, toujours aussi facile à réaliser grâce aux explications de Frédérique.

IMG_9976

Et voilà que maintenant je me mets à porter du rose, et à aimer les trucs girly, dingue!

IMG_9991bis

A moins que je ne prenne pour la panthère rose…

Nouveauté dans la boutique de Frédérique, les patrons sont désormais disponibles en version papier. Clic, clic par ici.

Catégories : couture femme | Étiquettes : | 43 Commentaires

Citrine

C’est le joli nom nom qu’a choisi Frédérique d’histoire de coudre pour son nouveau patron: le nom d’une pierre semi-précieuse pour briller pendant les fêtes!

Citrine

Ce patron , Frédérique nous en avait parlé mais elle voulait se laisser du temps. Elle s’est laissée convaincre au CSF qu’il fallait presser la sortie de cette robe  idéale pour les fêtes, et ça, c’est une  idée lumineuse.

Diff_rentes_versions_24_x_28

Ça ne m’a pas laissé beaucoup de temps pour tester le patron, mais je savais déjà quel tissu j’allais utiliser: un magnifique chambray avec un imprimé métallisé or.

IMG_9825

Je n’ai pas trop hésité sur la version à réaliser, le tissu étant en 110 de laize, mon métrage ne me permettait pas d’opter pour la version avec des manches.

IMG_9871

Mais on peut porter Citrine comme une robe chasuble avec un pull fin ou un sous-pull.

J’ai choisi de garder le col que je trouve très chic mais pour ne pas trop surcharger la robe, j’avais peur que l’imprimé fasse « tapisserie », j’ai utilisé l’envers du tissu.

IMG_9834

Citrine est une robe porte-feuille avec plusieurs pans. L’originalité de cette robe, c’est que le croisement se fait avec une fermeture éclair longue de 50 cm prise dans la couture du côté devant gauche et du pan devant gauche.

IMG_9835

Le montage, comme d’habitude avec Frédérique, est très malin, j’ai appris des astuces dont je me  resservirai.

IMG_9858

L’ourlet en bas est un ourlet machine, je n’ai pas eu le temps de réaliser un ourlet invisible main, dommage. Je n’ai pas ajouté les marges d’ourlet de 4 cm. Comme je suis petite, je préfère les robes qui arrivent au-dessus du genou.

IMG_9830

J’ai réduit la hauteur du buste  de 1,5 cm, j’aurais peut-être pu enlever 1 cm de plus mais c’est pas mal. Une ligne matérialisée sur le patron permet de le faire facilement.

IMG_9844

Niveau taille, j’ai choisi de couper un 36 mais à l’essayage final, la robe est un peu large alors que j’aime plutôt les vêtement cintrés. Les emmanchures baillent un peu.

J’ai donc pris le parti de reprendre les coutures dos, côtés et devant droit et de coudre les marges à 1,5 cm du bord au lieu de 1 cm prévu. Et là, le fit est parfait.

IMG_9870

J’ai aussi ajouté un bouton pression pour maintenir le pan intérieur de la robe bien en place. Il ne se voit pas, il est cousu sur les marges de couture. J’ai aussi thermocollé une bande droit fil sur l’encolure pour qu’elle ne se déforme pas et qu’elle ne gondole pas.

J’adore tellement ma robe que j’ai écumé les magasins de chaussures aujourd’hui pour trouver des escarpins bordeaux assortis. Hé! Hé! Hé! Et j’ai trouvé!

IMG_9848

Cahier des charges

Patron: Robe Citrine d’histoire de coudre coupée en 36

Chambray de la collection  Geishas and Ginkgos de Lonni Rossi.

Un grand merci à Frédérique pour sa patience, ses astuces et son savoir qu’elle transmet avec passion et gentillesse.

Catégories : couture femme | Étiquettes : | 40 Commentaires

Jupe Sélénite

Quel plaisir de retrouver Frédérique et de tester pour elle son nouveau patron: Sélénite.

C’est une jupe droite avec plusieurs détails qui font la différence.

IMG_9466

Chouette jupe! j’ai choisi un lainage bordeaux et une doublure pêche. Oui la jupe est doublée pour ne pas coller aux collants. J’ai coupé une taille 36 qui correspond à mes mensurations et la taille me va  parfaitement. J’ai juste raccourci la jupe de 2 cm sans faire exprès… J’ai ajouté 1 cm tout autour des pièces, puisque les marges de couture ne sont pas comprises, au lieu d’ajouter 3 cm pour l’ourlet. Mais la longueur convient à mon 1m57.

IMG_9456

J’aime particulièrement les poches. Elles sont prises dans la couture et Frédérique propose deux revers différents ou de supprimer les poches si on veut se coudre une petite jupe rapide. J’aime bien mettre mes mains au chaud dans des poches l’hiver!

IMG_9461

Au dos, j’ai choisi les poches passepoilées. Je les ai cousues en suivant scrupuleusement les indications de Frédérique. Je n’avais jusqu’alors que fait des boutonnières passepoilées. J’ai donc bien réussi une poche l’autre c’est plutôt moyen… mais il faut dire à ma décharge, que le simili cuir utilisé ne se repassait pas. Bref, je me cherche des excuses! J’adore apprendre de nouvelles techniques, celle-ci pourrait me resservir pour réaliser une poche passepoilée sur n’importe quel vêtement: Frédérique a fait un gros travail en proposant une fiche de guidance de 3 pages avec de très nombreuses photos très explicites de toutes les étapes.

IMG_9464

Sur les côtés, des découpes permettent les mélanges de tissus ou de matières. J’ai choisi de rester sobre et de garder le même tissu mais d’autres testeuses ont réalisé des jupes bicolores.

J’ai soigné les finitions jusqu’au bout en cousant l’ourlet avec un point invisible à la main.

Comme toujours, les explications sont trèèèès détaillées et le patron modulable, convient aux couturières de tous les niveaux.

Sélénite_-_vue_à_plat_format_21x9

Cahier des charges.

Jupe Sélénite d’histoire de coudre coupée en 36. Poches avec revers devant, poches à double passepoils derrière.

Reste de lainage bordeaux et doublure achetés dans ma mercerie pour un autre projet.

Fermeture éclair invisible bordeaux de 22 cm.

Simili cuir de mon stock.

Comme cette petite jupe n’est pas gourmande en tissus, je n’ai utilisé que des restes du stock! Voici une jupe qui ne vous coûtera que le fil, le patron et la fermeture éclair!  J’adore! J’ai très envie d’une Sélénite bicolore: ce sera parfait pour écluser un peu mes chutes de tissus.

EDIT

Pour l’achat de la jupe Sélénite,  un autre patron ,au choix, est offert avec le code H2CBKB6WJ. Cette offre est valable jusqu’au dimanche 8 novembre minuit. Boutique ici.

Catégories : couture femme | Étiquettes : | 28 Commentaires

Propulsé par WordPress.com.