Articles tagués : ivanneS

Trop top

Ça faisait longtemps que j’avais ce petit patron dans ma patronthèque. Très enthousiasmée par les multiples variations lors de son achat, il s’ est perdu peu à peu dans les méandres de ma mémoire. 

Et puis avec les copines alsaciennes, je suis tombée sur ce joli jersey, un peu transparent, et Sylvie,  a remarqué qu’il irait bien en top bénitier pour l’été. Bingo pour un trop top! D’ailleurs, elle a pris un tissu similaire, j’attends de voir son top!

J’ai choisi le trop top version C avec des petits revers de manches. Je dois dire que j’ai été dubitative sur le fait qu’un patron pouvait être aussi modulable et s’adapter aussi bien avec du jersey qu’avec un tissu chaîne et trame. c’est peut-être pour ça que j’ai mis si longtemps à le coudre. En tout cas, la version est top, trop top!On  monte les revers de manches envers du top contre endroit du revers puis on le replie sur l’endroit du top. Je l’ai maintenu avec quelques points cousus à la main et j’ai ajouté un joli bouton pour décorer sur le dessus.

Le livret d’explications est toujours très détaillé mais avec un tissu aussi fin et fuyant, la couture demande un peu de dextérité. J’aime beaucoup le résultat, j’ai hâte de tester le trop top avec un tissu chaîne et trame, je trouve la version B avec le dos boutonné très mignonne. Je porte ce trop top avec ma nasha mini skirt visible ici.

Cahier des charges

Patron trop top d’Ivanne Soufflet version C avec les revers de manches coupé en 36

jersey fluide acheté au poids en Alsace

Attention, contrairement à beaucoup de patrons indépendants, les marges de couture ne sont pas incluses!

Pour l’inspiration, jetez un oeil sur le lookbook trop top d’Ivanne Soufflet, ça fait envie!

 

Catégories : couture femme | Étiquettes : | 5 Commentaires

Petits pois printaniers

Février a été plutôt clément et la rencontre hivernale entre les filles du gang de l’est a été bien chaleureuse. Nous avions choisi en novembre un tissu commun mais il ne faisait pas l’unanimité et quelques-unes n’avaient pas été présentes pour l’acheter, un consensus s’est fait sur les pois au sens large.

Belle brochette de pois, non? Bonne élève, j’ai cousu une chemise Vitamine d’Ivanne Soufflet, sur le fil, j’ai été vraiment malade avant notre rencontre. 

C’est ma troisième chemise Vitamine, en effet, le patron présente de très nombreuses variantes, ce qui permet de le réaliser de nombreuses fois sans s’ennuyer. La première avait un col rond et des petits mancherons, la deuxième, sans manche,  présentait un col plat.

Cette fois-ci, c’est l’hiver quand même, j’ai choisi des manches longues, le pied de col et le col pointu. Hélas, le tissu s’est révélé fragile et c’est dommage, je n’avais plus une seule aiguille microtex. Même avec une aiguille fine, neuve, des fils ont été tirés à la couture, ça se voit un peu au niveau des épaules. Mais ce tissu fluide a un avantage, il est très agréable à porter.

Ce sont ces pinces originales, en diagonale, positionnées  le long de la patte de boutonnage,qui m’avaient fait acheter le patron. Je trouve que ça rend plutôt bien, j’en ai été étonnée.

Au bas des manches, on réalise une fente indéchirable et deux petits plis. La bande pour le bas des manches est constituée normalement de deux rectangles similaires que l’on coud envers contre envers. Mais à l’essayage, les manches étaient déjà bien assez longues, j’ai pris un seul rectangle que j’ai plié en deux et c’est parfait.

Le col est toujours nickel grâce à la technique peu académique, mais tellement efficace de Four square walls.

Au dos, toujours le pli d’aisance, je n’ai pas très bien repassé ma chemise, je l’avoue. Il n’y a pas d’empiècement dos comme pour une chemise classique. J’aime beaucoup ma chemise, je m’imagine déjà une nouvelle vitamine avec un double col ou un empiècement contrasté souligné d’un passepoil… Ou peut-être en version robe robe dans une viscose fluide? Il y a tellement de possibilités que c’en est grisant!

Cahier des charges

Chemise Vitamine avec compléments de chez Ivanne S coupée en 36 pour mon 36

Tissu à pois acheté au poids en Alsace pour une bouchée de pain.

Boutons dans le stock depuis longtemps, récupérés sur une vieille chemise.

Et même si les petits pois sont plutôt printaniers, il n’y a pas de saison pour les pois, non?

Catégories : couture femme | Étiquettes : | 7 Commentaires

Perroquets vitaminés

Juste avant de partir en vacances, j’ai eu envie d’une nouvelle version de la chemise Vitamine d’Ivanne Soufflet. La première, ici,  avait été réalisée dans un coton bio plutôt épais, je voulais, cette fois-ci, une matière plus fluide…
J’avais dans le stock un joli coton avec des fils de lurex, orné de perroquets, tout léger, peut-être du voile. J’ai coupé une taille 36 comme pour la première et c’est parfait. Cette fois-ci, exit les petits mancherons, j’ai du mal avec les petits mancherons qui font Goldorak. L’emmanchure est finie proprement par une parementure que je n’ai pas bordée de biais, le tissu est très fin, cela se verrait à travers le vêtement.J’ai opté pour une version sans de pied de col. Version col plat pointu donc, qui est pris en sandwich entre le devant et une parementure intérieure. J’ai entoilé toutes les pièces du col pour plus de tenue.

Au dos, le pli d’aisance est toujours présent. Il n’y a pas d’empiècement dos.  Cette chemise se coud sans encombre grâce au livret d’explications hyper détaillé fourni avec le  patron. Attention, les marges ne sont pas comprises contrairement à ce qui se pratique chez la plupart des patrons indépendants.

Cette chemise est super agréable à porter par les fortes chaleurs estivales.

Cahier des charges

Chemise Vitamine avec compléments de chez Ivanne S coupée en 36 pour mon 36

voile de coton ou coton fin? acheté au poids en Alsace pour une bouchée de pain.

Boutons brillants dans le stock depuis longtemps.

Les photos sont prises en face de l’Isola Tavolara en Sardaigne… l’Isola Tavolara, c’est un bien joli endroit que l’on rejoint grâce à une courte traversée depuis Porto San Paolo. Un peu de marche, à travers un maquis odorant, pour rejoindre les plages les plus éloignées et les eaux turquoises vous attendent. Un endroit paradisiaque!

Catégories : couture femme | Étiquettes : | 11 Commentaires

Vitamine

La grande fan de chemises que je suis ne pouvait que craquer pour la sortie de cette chemise d’Ivanne Soufflet. J’ai profité de la promo de lancement pour acheter aussi le pack de suppléments. Je ne suis pas sûre d’utiliser les cols à volantés ou festonnés, mais on verra bien.

J’ai pris des risques en coupant ce superbe coton bio de chez birch fabrics acheté il y a une éternité, je ne sais même plus où, sur un coup de coeur. Je l’avais vu cousu sur un blog dont je ne me rappelle plus le nom, le couseuse avait réalisé une chemise (toujours) tiré d’un livre japonais, si ça vous dit quelque chose, faites moi signe…

J’avais été intriguée par ces pinces en diagonale positionnées  le long de la patte de boutonnage alors que traditionnellement, elles sont placées sur les côtés. C’est ça qui m’a fait acheter le patron parce qu’honnêtement, j’en ai largement assez des chemises.

Je ne regrette pas mon achat, bien au contraire. J’ai découvert un livret d’explications hyper, hyper, détaillé, expliquant toutes sortes de techniques: coin parementure, coutures anglaises… J’en connaissais la majorité puisque je ne suis plus une débutante, mais cela peut être intéressant pour certaines. Il y a moult variations proposées: de la chemise sans manche aux manches longues, basque, col plat avec parementures intérieures, pied de col, col pointu, col rond, col volanté, col festonné, double col, empiècement contrastant sur le corsage, pli d’aisance dos ou pas… Et j’en oublie certainement.

J’ai choisi la version pied de col avec un col rond que j’ai bordé d’un passepoil. Cette idée est donnée dans le livret, on n’y pense pas forcément à la réalisation même si c’est assez facile à faire.

J’ai coupé le dos avec le pli d’aisance. Il n’y a pas d’empiècement dos comme pour une chemise classique. J’ai choisi les petits mancherons, je ne sais pas pourquoi, d’habitude, je trouve que ça donne un air Goldorak pas très plaisant mais ça passe. L’emmanchure est finie proprement par une parementure intérieure que j’ai bordée de biais liberty adelajda beige. Il n’y a que moi qui le voit mais j’aime bien que le vêtement soit aussi joli à l’extérieur qu’à l’intérieur.

Je suis plutôt contente de ma chemisette, je tenterai d’autres versions dans des tissus plus fluides, comme j’adore les chemises, le patron sera vite rentabilisé.

Cahier des charges

Chemise Vitamine avec compléments de chez Ivanne S coupée en 36 pour mon 36

Coton bio de chez Birch Fabrics dans le stock depuis au moins 5 ans.

Boutons carrés gris achetés à 50% lors du déstockage de ma mercerie qui a fermé.

Catégories : couture femme | Étiquettes : | 11 Commentaires

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :