Articles tagués : simplicity

les coquelicots

Pour un événement spécial, dont je parlerai plus tard, j’avais besoin d’un jolie robe, un peu habillée… J’ai réalisé plusieurs essais dans des tissus peu onéreux, comme cette robe simplicity runway 7602 ou Simplicity 1803 pour la version anglaise. C’est un essai portable, tant mieux.

Ce modèle m’avait tapé dans l’oeil depuis longtemps, influencée comme je l’étais par de très jolies versions comme celle-ci , celle-ci ou encore celle là…  J’avais demandé à ma mercière à Morteau de me commander ce patron, ça date, ma mercière a pris sa retraite depuis au moins deux ans.

Ce qui me plait surtout quand j’achète un patron, c’est que celui-ci puisse se prêter à de multiples variations. La robe peut se réaliser plusieurs fois sans que l’on s’ennuie, ni qu’on n’ait l’impression de photocopier la même robe dans son dressing.

J’ai choisi le buste c, super joli avec cette petite fente un peu technique et cette encolure carrée.  J’avais aussi choisi  les petits mancherons que j’ai cousus puis décousus, je n’aimais vraiment pas le rendu. Les petits plis plats sur le haut des mancherons vraiment bof, je ne m’y fais pas. j’ai donc terminé les manches par un biais retourné, tout simplement.

Ce qui m’a vraiment plu, outre les variations du buste, c’est le joli dos échancré. On pique une fermeture invisible sur le milieu dos les doigts dans le nez grâce à mon nouveau pied presseur Bernina, ça c’est vraiment un super investissement.

La jupe est composée de 3 pans devant et 3 pans dos. Puis elle est froncée pour correspondre au buste. Méa culpa, mais j’ai légèrement rétréci le buste d’environ 2 cm,  en me fiant aux lignes « petite » (mon cas) sur le patron. Au final, cela ne s’est pas avéré nécessaire. Normalement, il est prévu des poches prises dans les coutures des pans de la jupe devant.  Pour plus de rapidité, même si j’aime des poches pour y fourrer mes mains,  je ne les ai pas coupées.

J’adore le tissu, une double gaze je pense, et cet imprimé, un peu ethnique, dont les motifs bordeaux s’accordent à merveille avec ma veste Billie chérie. J’ai pas mal raccourci la longueur de la jupe, de mémoire, au moins 9 cm…  Mais je préférerais qu’elle arrive un peu au dessus du genou, c’est un poil court.

J’ai coupé une taille 8 donc 36, en me demandant si les marges de couture étaient comprises ou non sur le patron.  Dans les explications, il est marqué « valeur de couture de 1,5 cm mais elle n’est pas imprimée sur les patrons ». Ce n’est pas hyper clair. J’ai donc pensé que les marges étaient comprises mais pas dessinées et je ne me suis pas trompée, yeah!  J’ai rogné sur les marges de couture au niveau de la poitrine pour me donner un peu d’aisance,  et le fit est pas mal.

J’adore cette coupe qui me va, je trouve, plutôt bien. Je ne l’ai pas choisie comme robe pour l’évènement spécial dont je reparlerai, mais je la réaliserai à nouveau avec bonheur.

Quel décor! On se croirait dans un tableau de Monet…

Cahier des charges

simplicity runway 7602 coupé en taille 8 pour mon 36,

4 boutons du stock

Fermeture éclair invisible de 60 cm du stock

Double gaze achetée au poids en Alsace pour 3-4€

Publicités
Catégories : couture femme | Étiquettes : | 13 Commentaires

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.