Archives d’Auteur: quicoud

Mes petits dessous

Je connaissais les patrons étoffe malicieuse qui ont toujours une pointe d’originalité… J’avais lorgné sur le kit culottes femme quand j’avais réalisé plusieurs culottes pour moi. Alors quand Viviane, la créatrice, m’a contactée pour tester le kit lingerie garçon, j’ai tout de suite dit oui.

j’ai un tout petit gabarit à la maison qui a 6 ans , une stature de 117 cm mais qui correspond au 2 ans pour le tour de hanches et au 3 ans pour le tour de taille.

J’ai réalisé ici le caleçon frisson en taille  5 ans  et j’ai coupé 52 cm d’élastique correspondant à la taille 4 ans .  Alors bien sûr, il est un poil grand. Mais mon garçon l’utilise comme bas de pyjama d’été et  je pense que ça pourrait même être une bonne base pour un maillot de bain.Le caleçon frisson est muni d’une braguette à bouton fermée au niveau de la taille et de petites fentes sur les côtés.J’ai fait le boxer forever et le slip bip en 5 ans , élastique 4 ans. C’est un poil grand mais ça passe. Pour la taille, je n’ai pas utilisé un élastique pour boxer mais un biais élastique de ce type utilisé pour la réalisation des couches lavables. Je l’avais dans le stock depuis au moins 5 ans quand j’avais eu l’intention de me mettre à faire des couches lavables pour le minus. Il a été propre avant qu’une ne soit sortie du pied de biche. Hé! Hé!Le biais élastique c’est assez pratique, doux sur la peau puisque conçu à la base pour des couches lavables. En plus, il y a plein de motifs sympas, je ne l’ai pas cousu en 2 fois puisque le milieu est bien marqué et simplement surpiqué à l’aiguille double avec du fil mousse dans la canette. 

Les petits dessous, c’est vraiment ultra pratiques pour écluser les chutes de jersey. J’adore.

Cahier des charges:

Patrons lingerie garçon de chez étoffe malicieuse. Pack pour 8,50€

Diverses chutes de jersey et biais élastique qui traîne dans le stock, j’en ai encore au moins 3 m…

Publicités
Catégories : couture garçon | Étiquettes : | 7 Commentaires

Elle est pas belle la vie?

Elle est pas belle la vie? Oh que si!

Quand Chloé m’a contactée pour me proposer de faire gagner sur le blog des entrées pour le salon IDfil à Lyon, j’ai tout de suite dit oui en pensant m’y rendre moi aussi et faire un petit coucou en passant à ma copine Blablacouture.

Hélas, je ne suis pas totalement libre ce week-end là.

Mais ça ne m’empêche pas de vous faire gagner 10 entrées!

Elle n’est pas belle la vie?

Au salon, des exposants pour le tricot, la mercerie, les tissus, des ateliers pour les débutantes mais aussi pour apprendre des techniques plus particulières comme la broderie sashiko (j’aurais bien aimé faire ça.) , des expos pour en prendre plein les mirettes… ça a l’air vraiment chouette.

J’espère pouvoir m’organiser et vous y rencontrer peut-être le dimanche.

Comment gagner un de ces billets? C’est simple, laissez moi un petit mot sous l’article me disant que vous participez. Vous pouvez aussi laisser un mot sur ma page facebook ou sur mon compte instagram pour multiplier vos chances. Chaque commentaire compte comme une participation.

Un tirage au sort aura lieu le 30 septembre pour me laisser le temps de vous envoyer le billet par la poste.

Je contacterai les gagnantes par mail.

Bonne chance à tous et toutes.

Catégories : Uncategorized | 20 Commentaires

Airelle

Cela fait une éternité que j’ai ce modèle. Il faut dire que j’ai longtemps hésité à le coudre… Je préférais les chemises cintrées et le bas des manches un peu bouffant ne correspondait pas à ce que je portais avant de coudre pour moi.
Mais depuis que je couds, j’ose tout ou presque. Parfois c’est un beau flop couture, mais pas ici. J’ai choisi un lin facile à coudre avec un imprimé libellules dans la végétation que j’aime beaucoup.
Aucun soucis avec l’embu des têtes de manches. Elles sont resserrées par des fronces et un bracelet finit la manche proprement. Des pinces verticales sur les pièces dos et devant cintrent un peu la silhouette mais la blouse n’est pas pas très près du corps. Rien à redire sur le montage, comme d’habitude chez Deer and Doe, le livret d’explications est très complet. Il faut dire que c’est un patron assez simple, il n’y a pas de fermeture éclair. La seule mini difficulté réside dans le col mais rien d’insurmontable. Je trouve, d’ailleurs,ce petit col pointu bien mignon. Cahier des charges:

Patron Airelle de Deer and doe coupé en 36

Lin acheté au poids pour 2 € environ.

Catégories : couture femme | Étiquettes : | 13 Commentaires

Quand vient la fin de l’été…

C’est déjà la rentrée? Encore quelques jours pour profiter.

Voici un ensemble que j’ai pas mal porté pendant les vacances.

  • Le short à pont du livre dressing chic réalisé ici pour la troisième fois
  • Un tee-shirt basique « statement » tiré du magazine Ottobre 2/2017

Le tee-shirt est assez ample, l’encolure est un peu bateau. Ottobre a changé la présentation du site, je le trouve bien plus clair comme ça. C’est un tish vraiment basique avec une petite bande jersey surpiquée à l’aiguille double pour l’encolure réalisé dans un jersey fin et fluide agréable pour l’été.

Le short du livre dressing chic est assez sympa, déjà fait ici mais malheureusement, le livre n’est plus édité… Il n’y a pas de fermeture éclair puisque c’est un trapèze de tissu boutonné qui revient sur le devant. J’aime bien cette construction.Comme pour le deuxième, j’ai augmenté les pinces dos mais je n’ai pas réduit les côtés car j’ai utilisé une sorte de jean assez raide et pas du tout élastique. ça fait des plis quand on l’a porté toute la journée mais ce n’est pas bien grave.

Cahier des charges

Short à pont taille S du livre dressing chic

Jean à motif acheté au poids en Alsace

6 boutons achetés au Stoffen Spektakel

Tee short Ottobre du 2/2017 modèle statement n°1 coupé en 36 dans un jersey viscose fluide acheté au poids aussi.

Catégories : couture femme | Étiquettes : , | 9 Commentaires

Deuxième coquelicot

J’avais vraiment aimé coudre ma première blouse coquelicot petits oiseaux pour notre rencontre entre couseuses en juillet, ici. J’ai retrouvé à cette occasion un autre tissu oiseaux avec lui aussi une lisière.

Comme pour la première, j’ai utilisé la lisière pour la parementure devant.
Sur la première, je m’étais trompée sur le montage des devants. De façon machinale j’avais cousu les deux parties devant endroit contre endroit. Il faut les coudre envers contre envers, puis on coud la parementure. Sur la première, les finitions intérieures n’étaient pas parfaites et cela m’étonnait que Frédérique n’ait pas indiqué de surfiler les coutures du milieu devant. L’erreur venait de moi, j’avais mal lu les explications.La manche 3/4 est resserrée par une série de 5 petits plis.
Le dos est un peu plus long que le devant et j’aime bien sa forme liquette.J’aime vraiment ce modèle qui se prête joliment aux tissus fluides, idéale pour l’été. J’ai coupé un 36 sans modification, j’ai juste fait deux lignes de fronces sur la tête d’emmanchure au lieu d’une seule comme préconisé dans les explications. cela permet de mieux résorber l’embu.

Catégories : couture femme | Étiquettes : | 7 Commentaires

Un joyeux non anniversaire.

Comme chaque début d’été, entre couturières de l’est, nous nous organisons une rencontre achats de tissus, on se lance un défi, on mange ensemble, on rit, on se montre nos dernières créations, de supers bons moments à chaque fois et en plus, nous fêtions deux anniversaires: celui d’Eléonore et de Laurence.

Nous avions fêté l’anniversaire d’Eléonore déjà la veille à la maison, je lui ai offert un patron  Deer and Doe et elle m’a révélé un peu gênée qu’en fait, elle était née en avril…

On a beaucoup ri surtout que le lendemain, en Alsace, les filles et moi avions prévu un autre cadeau, la veste Lupin, et pour Laurence le livre coudre le stretch de Marie Poisson. On lui a joyeusement fêté pour la deuxième fois un bon non-anniversaire.

J’en ai profité pour m’acheter la robe centaurée qui me faisait de l’oeil depuis longtemps et qui répondait parfaitement au défi lancé par Sylvie: les bretelles de ma robe.

J’aime beaucoup le corsage de cette robe, composé de 6 pièces, qui permet pas mal de fantaisies. Le montage du corsage est très bien expliqué, j’ai joué un peu sur les rayures pour n’avoir pas trop de raccords à faire.

J’ai utilisé un joli coton de la collection Skopelos de Katarina Roccela, acheté depuis une éternité chez Hawthorne threads. Il est toujours en stock d’ailleurs.

Le plus fastidieux est de fabriquer et poser le biais, surtout que je n’aime pas vraiment ça. Mais il faut dire que les deux paires de bretelles assorties au tissu de la robe , c’est plutôt mignon dans le dos.

Je me suis aussi honteusement facilité la tâche en ne posant pas une fermeture éclair invisible mais une fermeture non séparable de 35 cm selon ce tuto .

La jupe est froncée, ce qui a fait dire à l’homme que je me faisais toujours les mêmes robes avec les mêmes jupes. Ce qui est absolument faux, l’avant-dernière, elle avait des smocks, avant c’était une robe chemise.  Il n’y connait rien en couture, l’homme, d’ailleurs il a bien râlé et s’est piqué les doigts quand je lui ai demandé d’épingler les bretelles pour les coudre pile à la bonne longueur.

Je l’aime beaucoup, j’ai juste fait des marges de 1 cm entre les parties du  corsage haut et milieu pour me donner un peu plus d’aisance au niveau de la poitrine.

Rendez vous demain chez Sylvie pour admirer les autres réalisations des participantes au défi : les bretelles de ma robe.

Cahier des charges

Robe centaurée de Deer and doe coupée en 36

Coton Paparounes in Pastel de Katarina Roccella acheté chez Hawthorne threads

Catégories : couture femme | Étiquettes : | 24 Commentaires

Le sac de l’été

On ne déroge pas à la tradition du nouveau sac de l’été.Comme d’habitude au Stoffen Spektakel à Besançon , je me suis achetée un simili pour faire des sacs, en l’occurrence une jolie suédine prune.Je l’ai mariée avec un coton déco acheté il y a une éternité chez Hawthorne threads. J’ai utilisé un de mes patrons fétiches avec le sac Léni d’Allerlieblichst : la besace made in china selon le tuto gratuit du blog les chiffonneries du chat.
La sangle en cuir, toujours de chez déco cuir,  a été récupérée sur un précédent sac Léni qui avait fait son temps. 

J’ai bordé toutes les coutures d’un passepoil turquoise et choisi cette fois-ci une grosse attache-cartable.  L’appliqué sur la poche a déjà été fixé avec du vliesofix puis cousu avec un point zigzag serré.
À l’intérieur, un coton petit pan , le porte-chéquier a été réalisé selon mon tuto ici.

Rien à redire évidemment sur le patron ou les explications qui sont parfaites. Je ne compte plus mes versions de ce super tuto que je conseille vivement.

Catégories : Sacs | 18 Commentaires

Marguerite

Je déclare ouverte la saison des chapeaux de paille, des robes légères sans manches, des sandales et des imprimés floraux…

J’ai opté pour une robe Cardamome, un patron pochette sorti depuis un moment chez Deer and Doe. Je ne l’ai acquis que dernièrement, avec le patron du trench Luzerne… Oui , j’ai déjà Isla de chez Named même pas encore cousu, un trench qui me fait de l’oeil depuis longtemps dans un Ottobre , je n’ai pas besoin d’un  autre patron de trench (ni d’un autre patron de robe…) mais je suis faible… mea culpa.

Revenons à Cardamome réalisée ici dans une viscose ornée de jolies marguerites mais hélas un peu transparente. Il me faudra coudre un jupon… Je lui trouve un petit côté rétro bien mignon.

La taille est resserrée par des smocks réalisés avec un fil élastique emprisonné par un point zig zag comme préconisé dans les explications. C’est assez long à faire, il faut bien tirer sur le fil élastique, tout en restant bien régulière. J’ai vu d’ailleurs une bande élastique chez Rascol  qui me parait plus facile d’utilisation, quelqu’un a déjà essayé?

Elle a tout pour me plaire : un col chemise, et des poches où fourrer ses mains.

Il y a aussi deux plastrons: un devant avec une patte de boutonnage et un plastron dos.

J’ai coupé un 36 mais j’ai rogné sur les marges de couture au niveau de la taille. J’ai cousu à 0,75 cm du bord au lieu de 1,5 cm. soit 3 cm de gagné sur le tour de taille. J’ai aussi resserré d’au moins  1,5 cm les dessous de bras mais ça baille encore et je n’aime pas quand on voit mon soutien-gorge.

Je l’aime quand même ma nouvelle robe, un peu, beaucoup…

Catégories : couture femme | Étiquettes : | 21 Commentaires

Oh Champs Elysées


Je m’baladais sur l’avenue le cœur ouvert à l’inconnu.
J’avais envie de dire bonjour à n’importe qui.
N’importe qui et ce fut toi, je t’ai dit n’importe quoi,
il suffisait de te parler, pour t’apprivoiser…

Je n’ai pas pu m’empêcher de la fredonner tout le week-end cette chanson.

Quoi de mieux pour déambuler sur les champs Elysées qu’un beau soleil et une valeur sûre en couture chez moi : la blouse Carme de Pauline Alice?  Il me fallait une tenue confortable parce qu’à Paris, nous marchons énormément, autant se sentir à l’aise.

Je crois bien que je me fais une blouse Carme tous les ans. Voici la 5 ième dans une viscose un peu ethnique…
Le plastron demande vraiment de la minutie, et ça n’a pas été de la tarte avec cette viscose très légère et fuyante. J’ai tracé toutes les lignes à la craie et j’ai bien repassé  avant de les piquer. Je vous recommande d’ailleurs, avant de réaliser le plastron,  de regarder la vidéo explicative  concoctée par Pauline.

Je préfère, comme toujours, porter les manches retroussées. Mais cette fois-ci, j’ai allongé la manche de 2 cm, je les trouve un poil courtes.J’ai aussi abaissé les pinces poitrines de 1 cm. Je n’ai pas effectué d’autre modification, tout roule, vraiment. Les explications sont détaillées et si on a besoin d’explications supplémentaires, on peut s’appuyer sur le sew along en français et en vidéo sur la chaine you tube de Pauline Alice (en espagnol et en anglais aussi.).

Cahier des charges

Blouse Carme de Pauline Alice acheté en PDF à 8€ et déjà utilisé 4 fois

Viscose acheté au poids pour 2 € environ.

Boutons de récup.

Ici la blouse Carme n°1, la n° 2 qui a eu des problèmes, la n°3, la n°4

Catégories : couture femme | Étiquettes : | 21 Commentaires

Wanted dead or alive

Quand le top Wanted de Vanessa Pouzet est sorti, j’ai été charmée par cette jolie encolure carrée.

Très rapidement, je l’ai vu en marinière car j’avais dans mon stock un jersey rayé un peu sweat plutôt sympa. Je coupe un 36, ma taille habituelle, et c’est la déception: mon wanted me boudine, il est bien trop petit.  La bande d’encolure dos est trop longue, elle baille légèrement d’un côté.

On m’a dit que peut-être l’élasticité de mon tissu n’était pas suffisante… Moui peut-être… J’ai donc retenté dans un tissu plus élastique et en taille 38.  J’ai utilisé une chute de ma robe Aldaïa de Noël.

Ce n’est pas spécialement bon pour le moral de devoir coudre une taille au-dessus de sa taille normale juste avant l’été… Enfin bref… Wanted est encore moulant mais c’est acceptable. J’ai aussi réduit la bande d’encolure dos et c’est mieux mais les épaules sont trop courtes et la tête de manche remonte beaucoup trop vers le cou.
A retravailler encore donc… Et pourtant, je n’ai pas spécialement les épaules longues. 
Encore une déception pour ce deuxième top qui ne tombe pas parfaitement. C’est vraiment dommage parce que j’avais acheté un jersey au Stoffen Spektakel super mignon spécialement pour ce patron et je n’ose plus le couper.Je suis encore à la recherche d’un patron de tish un peu original, bien taillé et sympa pour mon joli jersey du Stoffen Spektakel. Des idées?

Catégories : couture femme | Étiquettes : | 21 Commentaires

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.